mardi 2 octobre 2012

Mise en bière...


Sous Sarkozy, on avait la multiplication des taxes. Sous Hollande, elles augmentent. Le changement c’est maintenant, sauf pour les portefeuilles des ménages, qui vont continuer à se vider.

Aujourd’hui, c’est les bières qui vont trinquer. Une hausse de la taxe sur la bière qui va rapporter pleins de sous à ce puits sans fond qu’est la Sécurité Sociale. Le pack de bière à 10 € devrait passer à plus de 12 €. Chic.
Sans parler des bistrots, qui vont s’en prendre aussi une derrière la tête (le client aussi). La parole officielle annonce « la hausse ne sera que de 5 centimes sur le verre »… Les hausses de taxes diverses du gouvernement précédent devaient aussi, c’est promis juré craché, n’avoir aucune conséquence sur le consommateur lambda… Bien sur…

Le pire est que je n’arrive même pas à m’ « indigner », pour reprendre cet insupportable mot à la mode d’il y a deux ans. Je sais que ma feuille d’impôt va augmenter l’an prochain. Je serai un des 16 millions qui supporteront ces hausses d’impôt qui en épargneront pour 20 millions, de français. Mes déjà fatiguées épaules de salarié moyen sur lesquelles reposent « le modèle français » continueront à s’affaisser sous le poids des efforts… Je ne parle pas des hausses diverses et variées : le gaz par ici, l'électricité par là...
En plus le soir, je paierai ma bière un peu plus chère. Gagnant sur toute la ligne.

Entre Sarkozy et Hollande, bien peu de différences finalement. A part l’appauvrissement des salariés et travailleurs moyens, qui voient les impôts et taxes continuer d’augmenter…
Je ne sais même pas si j’ai vraiment envie d’aller boire un coup, ce soir, pour oublier ça… 

(je recycle une vielle photo)

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Tu parles d'un changement ! (c'est maintenant ^^)

      Supprimer
  2. Ou alors boire de l'eau de source. Elle est bonne et non taxée chez toi.

    RépondreSupprimer
  3. Yann, mais mettre quelque chose dedans (du pastis)

    Janusz, ne spammons pas...

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...