samedi 2 mars 2013

La femme vraiment sauvée le ministre Filippetti ?

Dans la série (télévisée ou pas) "féminisme à deux balles", je propose Aurélie Filippetti, ministre de la culture. Qui aurait du visiblement prendre un peu de vacances à Lille, chez Maurice...

Elle propose le plus sérieusement du monde "de compter le nombre de femmes assassinées dans les fictions". Ah...

Je ne sais pas quoi en penser... Je me demande quand est ce que ce gouvernement arrêtera de faire du boboïsme de base et de la pure agitation médiatique.
Quelque chose me dit qu'on n'a pas encore touché le fond du profondément ridicule...

Edit 12h : Nicolas, Juan et Elooooody me disent "oh, tu sur-réagis, le ministre de la culture a dit une boutade".  Soit.
L'article d'ecrans.fr indique clairement ceci : "Et c’est là qu’Aurélie Filippetti a eu cette idée pour le moins étonnante : il faudrait calculer, a-t-elle lancé reprenant, selon le ministère la « boutade » d’un membre du comité, le nombre « de femmes assassinées chaque semaine à la télévision dans les scénarii » de fiction, car cela donne, a poursuivi la locataire de la rue de Valois, « des représentations parfois inquiétantes ».".

Plus loin, il est dit ceci dans l'article : "Las, ce n’était, semble-t-il, qu’une idée lancée en l’air sur le ton de la blague.". Ah ?
Un peu plus bas sur l'article, on peut lire l'insertion suivante : "[Article modifié à 20 heures suite aux précisions du ministère quant au caractère blaguesque de la proposition]".

Soit. C'est bien ces ministres qui viennent corriger les journalistes qui ne disent pas la bonne parole. J'espère en tout cas qu'il ne s'agit que d'une blague. Et si c'est le cas, j'ai sur-réagis. Désolé.

Mais si, en plus du Président, même les ministres de la culture font des "blagues" pendant des réunions ou rencontres officielles, et doivent après coup venir corriger les journalistes qui décidément ne comprennent rien (les abrutis), ça sera difficile...
Déjà qu'on a tendance à sur-réagir en entendant toutes les propositions qui sont balancées ci et là par les ministres, députés et sénateurs de la majorité, avant d'être contredites par le pouvoir... Il y a du boulot à faire en matière de communication, vraiment...

11 commentaires:

  1. C'est pas vrai...effectivement, je ne peux qu'approuver le ton du billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rosa, j'espère que ce n'est pas vrai...

      Supprimer
  2. Et le nombre de musulmans (luttons contre l'islamophobie!), le nombre d'homosexuels (luttons contre l'homophobie!), le nombre de Juifs (luttons contre l'antisémitisme!), le nombre de blancs ... ah non! Pas le nombre de blancs, ce serait nauséabond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss,
      Un quota de gens simplement compétents, cs serait déjà bien. Mais visiblement ça aussi c'est nauséabond...

      Supprimer
  3. Tu réagis un peu vote ! C'était une plaisanterie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nico,
      Il me semblait aussi que c'était une plaisanterie au départ. Mais j'ai eu l'impression sud le ministre réagissait effectivement a une plaisanterie pour en faire une proposition.

      Enfin je trouve que ça dénote une ambiance bizarre...

      Supprimer
    2. tu surréagis sur une boutade lâchée en creux d'un échange avec des journalistes. Tu bosses à Libé ? ;-)

      Supprimer
    3. Pas du tout, j'exprime juste mon avis. Et comme vous, j'ai le droit de sur-réagir et de dire des conneries (comme vous).

      Maintenant, s'il s'agit vraiment d'une boutade, je ferai amende honorable. Mais que je lis les quelques articles, je crois comprendre qu'il s'agit d'une réaction sérieuse. Suite à une boutade, mais quand même.

      Après, si je me suis trompé, bien soit. Ca ne sera pas la première fois, ni la dernière.

      Supprimer
  4. Arrête?
    C'était une boutade non?
    Un peu comme si je disais "nan mais t'as qu'à compter le nombre de d'elles nues à la TV"
    Non?
    Et on dit LES femmes hein...
    Enfin j'dis ça... J'dis rien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nombre de FEMMES et pas le nombre d'ELLES

      Supprimer
    2. Je n'avais pas compris ça.

      Mais si c'est une boutade je rajouterai un rectificatif

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...