lundi 30 septembre 2013

Marcher à deux pas de chez moi...

La marche offre des moments de calmes, et des paysages d'autant plus magiques quand on les découvre... Alors qu'ils ne sont qu'à 1 heure de marche de sa maison.
Images d'un dimanche de fin septembre.

Et pas loin mon village...
Je pensais faire mourir ce blog d'une belle mort, et le faire disparaître... 
Et puis non. Un blog ne meurt pas. Il demeurera, sauf si Google en décide autrement.

Et si j'ai envie de partager, comme des images de paysages qui me font du bien, je partagerai. Sinon, mon flux RSS restera silencieux.

C'est bien aussi, le silence... En tous cas ça fait du bien au con qui se cache derrière le blogueur...

13 commentaires:

  1. Faire mourir un blog vieux comme le tien ? Tu n'y penses pas. Tu veux que je reste le seul dinosaure... ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicolas,
      C'est vrai qu'il a bien vécu ce blog...

      Supprimer
  2. Grnouf grnouf dinosaure.... voyons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bab,
      Dinosaure toi même :-pppp

      Supprimer
    2. Justement je ne t'ai jamais vu en dinosaure !

      A la limite à dos de vélicéraptor.... vroooooooooooooooooooooooooooooooooom

      Supprimer
  3. Réponses
    1. FCB,
      J'ai pas vraiment changé d'avis. Je n'ai pas de positions. Je sais ce que j'ai envie de faire, et aussi de ne plus faire, c'est tout.
      Bonne soirée en tous cas

      Supprimer
  4. Tu as bien de la chance de faire d'aussi jolies balades pas loin de chez toi... et de nous les faire partager! Merci bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amy,
      Je redécouvre en ce moment mon chez moi, et ces coins sont extraordinaires.

      Mais je crois que partout chez nous nous avons des coins adorables à deux pas de chez soi...

      Supprimer
    2. ... Le problème de la région parisienne c'est que les "2 pas de chez soi" ne sont pas vraiment les "à 5 min de chez soi"... Mais bon.

      Supprimer
  5. Vivre, survivre: un blog, on y passe et on y revient: n'arrête pas l'ami, pense à tout ces bons moments, à ces rencontres: parfois ça vaut le coup d'insister sans se faire mal ! Reprend tes bases, reparle de ce qui TE PLAIT !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Homer,
      En tous cas je lache ce qui ne me plait plus et qui me gonfle, ça fait du bien.

      Mais sans oublier les gens que j'ai rencontré, que j'aime et qui ont pour moi dépasser le stade du net ou des blogs, je n'insisterai pas. J'ai fait des efforts, je n'en ferai plus.
      Parce que ça ne vaut pas le coup, et qu'il y a suffisamment de choses détestables et affligeantes dans le vrai monde pour s'en rajouter sur le net. Et quand le négatif prend grandement le pas sur le positif...

      Supprimer
    2. Tu peux reprendre tes billets d'humeur. Même si je ne suis pas souvent d'accord, c'est le Falconhill que j'aime qui parle. Et ça me fait du bien nos engueulades. Je sais que l'amitié ne sera jamais en cause, que c'est le peur qui parle. J'écoute et j'apprends. Et tu peux faire l'étanchéité avec les andouilles. Chez moi, j'insulte ceux qui le font chier et j'ai mis la modération ce qui me permet de ne parler qu'avec des gens intéressants dont les copains.

      Et les blogs politiques (pas que...) ont besoin de lascars comme toi qui sont beaucoup plus proches des électeurs que les militants et les reacs qui ne représentent rien à part une mode qui disparaîtra prochainement.

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...