dimanche 15 octobre 2017

Cabale

Sans doute y a t'il une cabale contre "la pauvre avocate" qui donne des leçons Raquel Garrido et son forcément respectable compagnon Alexis Corbière. Forcément respectable car "de gauche", et quand on est de gauche, même si on tient des discours encore plus abject que pouvait le faire le papa Le Pen, tout passe.

Jean-Luc Mélenchon a raison, sans doute y a t'il une cabale contre ses deux protégés. 

Sans doute aussi y a t'il eu une cabale contre le candidat de la droite et du centre François Fillon il n'y a pas si longtemps. Cette gauche de la gauche n'était pas la dernière à l'alimenter, cette cabale qui a pourri l'élection présidentielle, et qui a envoyé aux égouts un homme et sa femme (dont on n'entends plus parler d'ailleurs). 

Sans doute y avait il aussi il y a quelques années une cabale contre Eric Woerth. Je me souviens de photos de profil de militants de la vraie gauche "Woerth démission", avant qu'il ne soit lavé de tout soupçon. Mais le lynchage était extraordinaire. 

Sans doute y a t'il une cabale contre Garrido (qui se défend de manière ridicule) et son compagnon Corbière. Mais bon... L'électeur de droite que je suis a du mal à faire preuve de compassion. Pourtant mon enseignement chrétien et humain devrait m’amener à en avoir, mais les seaux d'immondices qu'ils ont balancé pendant la campagne présidentielle, et que la France Insoumise continue à déverser aujourd'hui (Valls, drapeau européen, négation du radicalisme, etc...) me donne envie de continuer à enfoncer plutôt. Et à alimenter cette cabale.

A force de vouloir faire du buzz tous les jours, en choquant (l'utilisation un peu légère du terme "nazi", les sorties hallucinantes d'Obono et Autain, etc...), on fait du mal à la politique. Le Pen et son parti continuent de payer son détail et son Durafour-crématoire qui datent de 30 ans. La logique voudrait que cela soit la même chose pour Mélenchon et ses insoumis. Manuel Valls a raison : ils ne sont pas très républicains ces insoumis...

Cabale sans doute. Tant pis...

samedi 14 octobre 2017

Cactus crétins

Idiot

J'aurais pu titrer aussi "embrassades entre insoumis", mais bon... laissons les rejoindre Le Pen et ses militants extrêmes dans les limbes de la politique... (et oublions les un peu)

vendredi 13 octobre 2017

Été indien et bière en terrasse

Une des dernières de l'année. 
La table penche un peu. Et il fait bon. Presque chaud.

La piscine est vidée. Prête à être hivernée. Mais pourtant il fait encore chaud, et beau.

A part ça rien. Sinon il paraît que Macron va parler. C'est bien. Si Melenchon et ses abjects affidés pouvaient un peu faire du bien à la politique et à la république et se taire...

jeudi 12 octobre 2017

Phobie administrative vs élection présidentielle

Je me demande dans quelle mesure l'excuse de l'insoumise Raquel Garrido pour non déclaration de ses revenus n'est pas aussi ridicule que celle de l'éphémère ministre socialiste Thévenoud... Si l'excuse d'une élection présidentielle pour ne pas payer ce que l'on doit ne vaut pas une bonne phobie administrative.


En tous cas ce formulaire pourrait servir aux insoumis. Et au pauvre couple Corbières - Garrido qui émeut beaucoup les militants France Insoumis... Ces derniers étaient moins conciliants quand, par exemple, ils mettaient la tête de Woerth sur une pique.


mardi 10 octobre 2017

Carte postale gourmande de Beaune

Souvenir de quelques jours en Août à Beaune, une des capitales de la Bourgogne. Dans un restaurant agréable et offrant une belle cuisine bourguignonne.

Je me souviens qu'une veganne avait réservée une table avec son ami. Ce fut un grand moment de l'écouter donner une leçon de vie à la pauvre serveuse qui apportait une ardoise avec des escargots, des pâtés, et du bœuf bourguignon. Le gendre de boucher charcutier que je suis était amusé... les "tendances" aujourd'hui, c'est parfois navrant. Mais bon. Être reac, ou simplement conservateur, ce n'est pas forcément un mal. 
Et on peut manger ce que l'on veut.

Sinon je regarde avec intérêt, et un peu de crainte, ce qui se passe en Catalogne. Et avec une autre inquiétude les manifestations (assez ridicules) d'une base syndicale totalement divisée et manquant de crédibilité. Je ne pense pas que ça soit une bonne chose. 

A part ça j'adore Didier Deschamps, mais j'en ai marre de son équipe de France déplorable. J'en ai marre de ces choix d'hommes (Pogba, Kurzawa, Coman, Fekir... ca n'a plus rien à faire en équipe de France). Peut être la aussi il faudrait un entraîneur étranger à la tête de la sélection. Mais Deschamps et Le Graet stop. Ce football francais qui ne réagit pas aux déclarations de Nasri qui les accuse de "racisme" pour n'avoir eu envie de garder ces capricieux et sales gosses, stop.

J'ai encore fait un billet avec pleins de sujets. Si les blogs existaient toujours, et si y avait toujours Wikio, ils me diraient que je fais n'importe quoi. Et ils auraient raison...

dimanche 8 octobre 2017

Début d'automne et dégoût politique

J'avais envie d'écrire un billet pour exprimer tout le dégoût que m’inspire Melenchon. Dénoncer le racisme de cette personne qui disait y a quelques temps qu'il ne pouvait pas survivre au milieu de blonds aux yeux bleus. Et mettre l'accent sur des relents antisemites et racistes (qui plairaient a Dieudonné, Traoré ou aux admirateurs des tueurs de Charlie ou du Bataclan) sur ses déclarations contre Manuel Valls.

Mais je me suis rappelé qu'il ne fallait pas donner à manger aux trolls et qu'il ne servait à rien de leur répondre. La France Insoumise a choisi de courir derrière un électorat qui n'est pas très Charlie, et son guide a choisi de dépasser Le Pen père dans l'outrance. Le détail et Durafour-crematoire sont loins.

Donc non, ne pas répondre à Melenchon. Mais il faudra résister à ces marcheurs rouges bruns, et ne pas les sous-estimer. Pour l'instant, ils m'évoquent du dégoût à courir autant derrière les amis des frères Kouachi et une réelle peur. Mais non, faut pas répondre...

Sinon j'ai allumé ma cheminée ce soir. Ça fait du bien...
Il a fait beau ce weekend. Mais on sent quand même l'automne arrivé. J'aime bien.

samedi 7 octobre 2017

J'ai fait le même cocktail

Les applications Blogger déconnent à plein tube, même sans passer sur iOS11. Alors je reposte ce billet de la plus haute importance.

Hier soir, j'ai donc fait un cocktail fantastique. Campari, vin blanc, jus d'orange, une goutte de Perrier, et une larme de grenadine. Il n'y avait plus la place pour les glaçons.

Falconette aime que je lui fasse des cocktails, surtout que j'innove parfois, par petites touches. Celui là était fait après plusieurs coups. J'ai tenté un Spritz au début qui était imbuvable, et d'une touche à l'autre je suis arrivé à ce cocktail qui n'a pas de nom. 

Cet été, j'en servais à mes invités. Le truc vodka machin cuiraçao classique. Et à coté je crois c'était un Spritz revisité avec Apérol et mélange de d'un vin "tranquille" et d'un pétillant. 

Ca valait le coup que je reposte et que je complète ce billet. Sans quoi je me demande si la face du net s'en serait remise...
(et puis ça fait un billet de blog dans la morne plaine de ma blogosphère qui devient de plus en plus tranquille elle aussi...)

vendredi 6 octobre 2017

J'ai fait un cocktail



Campari, vin blanc, jus d'orange, une goutte de Perrier, et une larme de grenadine.

Il n'y avait plus la place pour les glaçons.

mardi 3 octobre 2017

Tester Blog Manager puisque iOS11 passe par là

Rien à dire dans ce billet que j'écris dans le train. Je teste Blog Manager pour écrire un billet avec mon iPhone. 


Avant j'utilisais l'application Blogger qui était tres bien. Je pouvais poster facilement des photos, ce qui est très utile pour mon grenier du Faucon et mes cartes postales. Sur iPad et iPhone l'application de Google était parfaite.


Mais voilà iOS 11 passe par la et interdit les applications qui ne sont pas en 64 bits. Cela veut dire que pleins d'applications ne fonctionneront plus. Obsolescence programmée et institutionnalisée : ca m'énerve.

Blogger me manquera si je passe à iOS11 donc je teste un possible remplaçant. Mais d'autres applications sont plus problématiques.

Mes bébés sont fans des Sonic Racing : et bing pas prévu que ca marche. Sega, ça serait bien que tu fasses quelque chose... et puis j'ai Street Fighter IV que j'aime beaucoup et qui ne marchera plus. Idem, ca m'insupporte.


En tous cas l'écriture avec Blog Manager se passe bien. Je pourrais peut être me passer de Blogger.

Impression qu'il y a plus de possibilités. Notamment pour faire des liens, ce qui est la base de nos blogs les liens. Après je verrai si on peut inclure des vidéos, programmer des billets, etc...

Pour les programmes de l'heure des billets j'ai pas trouvé encore. Et j'ai l'impression qu'on ne peut pas mettre de mots clefs dans les libellés. C'est emmerdant : ca m'aide à retrouver des billets...


Ouais, j'en veux un peu à Apple sur cette mise à jour d'OS. Je reviens sur mon trucs iPhone mais pour les Sonics Racing et Street Fighter IV Volt j'ai un peu les boules...


A part ça rien. Allez retour Avignon Paris - Saclay dans la journée c'est épuisant... à presque 40 ans je fatigue.

dimanche 1 octobre 2017

Je suis Marseille, triste et en colère

La première réaction quand j'ai appris que deux femmes avaient péri sous les coups d'un fou d'un Dieu auquel je ne crois pas et dont je pense le message maléfique a été de me revoir un matin de Mai. 
Avec Falconette, nous avions offert à Bébé Faucon son premier voyage en TGV pour ses 6 ans. Avec la destination de rêve, cette ville dont il a toujours entendu parler : Marseille. Vers 9h30 nous arrivions à Saint Charles, il faisait une chaleur de fou, et bébé qui n'en n'était plus vraiment un était fou de joie.



La journée à Marseille fut belle. C'était un vendredi avant les premières finales du Top 14 de rugby. J'avais revu ma tour du Grand Pavois au Prado, dans laquelle j'ai vécu 3 jolies années de ma vie. Nous avions fait la Corniche, sommes montés nous recueillir à Notre-Dame-de-la-Garde, et avions foulé le parvis du Stade Vélodrome (qui ne sera jamais Orange dans ma bouche). 



C'était une journée fabuleuse.

Et comme nous avons en ce moment une recrudescence de petites merdes qui passent à l'acte, nous aurions pu être ces deux femmes égorgés par un fou de Dieu. Nous sommes tous des victimes potentielles de ces fanatisés élevés aux mamelles d'un islam maléfique, et nourris d'une haine pour l'Occident et la France. 


A coté de ça, j'écoutais d'une oreille distraite la député insoumise charismatique Danielle Obono ce midi. Continuant à nier le radicalisme islamiste de certains, comme d'autres nient qu'entre 39 et 45 des Hommes ont pu commettre les pires saloperies contre d'autres Hommes. Et puis je me suis dis "mais en fait c'est un troll". Les mêmes trolls qu'on a sur nos résocios à nous. Le troll qui nous fait réagir et dégoupiller en balançant un truc gros comme un cul de dinosaure.
Je me suis dit qu'en fait, elle est là juste pour que cette gauche de la gauche puisse pleurer contre ces forcément racistes et fascistes qui la critiquent, et de fait critiquent cette France Insoumise et leur Ducé Mélenchon. Je me suis dit qu'en fait elle est un piège redoutable, et que cette secte est franchement à féliciter, car ils arrivent à victimiser l'abject. 

Et puis après je me dis que non. Sans doute Mélenchon a dépassé son modèle Le Pen et mis son détail au niveau d'un simple détail. Mais quand même...
Aujourd'hui, nous avons une vingtaines de députés qui nient le radicalisme. Ils ne le minimisent pas, non. Ils le nient. Et ils font partis d'une gauche de la gauche complaisante vis à vis de ces gens qui sont forcément des victimes de cette France blanche, mâle, et aux diaboliques racines chrétiennes. Électoralement, cela permet de gagner des circonscriptions et des postes dans certains endroits. Mais c'est abject.

La semaine passé, le guide des insoumis a mis Juppé et nazi dans une même phrase. Donc si j'avais aussi peu de scrupule, je n'aurais aucune honte de mettre Pétain et France Insoumise sur une même ligne. Et de dire que le mot affreux de "collaboration" irait assez bien à coté de "France Insoumise". Je tomberai sans doute dans les pièges de ces trolls qui veulent faire dégoupiller les républicains. Sauf qu'il y a eu Marseille cette aprés-midi, et j'en ai marre d'allumer des bougies et de changer le fond de ma photo de profil à chaque saloperie de ces musulmans radicalisés qui sont choyés par une certaine frange de la classe politique.

Pour autant, Mélenchon, bien que "député de Marseille" (mdr), n'est pour rien. Lui et sa secte représentent pour moi le principal danger de notre République, mais ce n'est pas lui qui est aux affaires.
Nous verrons si notre exécutif est un peu plus couillu que le précédent. Je l'espère. 

Je suis Marseille. C'est une ville dont je suis proche, et je suis meurtri et en colère ce soir. Triste et en colère...

(billet avec des photos du Marseille que j'aime...)