mardi 14 août 2018

Vacances whisky et soupir

J’ai pas blogué depuis le début de mes vacances. 

Les orages de fous dans le Gard. 1000 bornes avalés depuis vendredi et le début de les vacances. Lassitude aussi, pas le temps. Et bizarrement même étant en vacances, pas un moral de malade. Mais c’est plus un psy qu’un blog qu’il me faudrait sur cette lassitude très saudade portugaise qui me pose un petit soucis qu’il faudra que je prenne au sérieux.
Alors une photo que j’ai prise y a 5 minutes, en descendant voilement le Chivas des beaux parents 


Sinon tout va bien. Bonne santé. Des enfants heureux. Une femme formidable. Des vacances très belles avec des endroits superbes qui me donneront des billets jusqu’en novembre de cartes postales.

Mais là, c’est même pas Gênes qui me gêne. J’ai un truc qui passe pas, et je sais pas ce que c’est. L’écrire fera peut être un truc, pour mes 40 ans j’avais fait un discours qui m’a fait gagner 6 mois. 
Peut être juste écrire ce soir que j’ai un truc dans le ventre le fera passer Août sans encombre.

Je l’écris égoïstement. Je sais que j’ai des amis plus dans la douleur, dans des situations difficiles. J’ai tout pour être heureux, d’ailleurs je suis heureux. 

Mais...

jeudi 9 août 2018

Ma radio des blogueurs 2018 : Johnny Laura et les autres #radioblogueurs2018

Tous les ans, le très estimable Lolobobo qui fait beaucoup de bien à la communauté des blogueurs propose son estivale radio des blogueurs, la saison 9 déjà.
Le fil Twitter est ici, et mon que nous sommes déjà pas mal à avoir participé à l'action.

Tous les ans, j'aime bien écrire mon billet radio blogueur avant de partir en vacance. C'est donc pour ce soir.

Et comme tous les ans, je triche un peu. La règle du jeu indique qu'il faut proposer une musique qui a accompagné un été, et expliquer pourquoi. Moi, j'aime bien mettre plusieurs chansons. Qui me rappellent (ou non) l'été, en tous cas qui m'évoque quelque chose au moment où je poste le billet.

Hier je pensais naturellement à une chanson symboliquement évocatrice de bien des choses. "20 ans" de Johnny Hallyday m'arrive naturellement. C'était un album fantastique ("l'attente" en 2013 je crois), et cela me rappelle son concert un début Juillet aux arènes de Nîmes. C'était fantastique, même avec le monsieur qui n'avait pas de cheveux devant nous.



Le clip est merveilleux. Et Johnny est mort, et je pense souvent à lui, ou plutôt aux souvenirs que j'ai avec lui. Les concerts d'été dans les stades, les chansons qui me rappellent l'été ("Je te promets", mon premier amour de vacances..., l'album "Lorada", et tellement d'autres chansons...).
Bref, Johnny Hallyday, parce que c'est le premier été sans lui, c'est naturel d'écrire en pensant à lui. Et 20 ans, c'est la moitié des 40 ans que j'ai fêté cette année.

Sinon autre classique. Laura Pausini a sorti un nouvel album qui est fantastique. Et tourne en boucle dans ma chaude 308. Fatti Sentire est le titre de l'album. Plusieurs extraits sont sortis. Elle passera le 20 Octobre à Paris, mais je ne pourrais pas aller la voir (j'en déprime).

Je poste un clip qui m'a marqué : "Frasi à metà". C'est classique. D'autres chansons ont tout pour être des tubes.
Sur celle là de chanson, le clip est très beau. Et le thème est touchant. Une chanson sur une amitié déçue. "Une colère sur une personne que je pensais être une amie et qui s'est révélée être tout le contraire" explique la chanteuse. La trahison, celle qu'on a tous vécu, que cela soit au bord du Lac Léman ou ailleurs.
La chanson m'a touché en tous cas.

J'aurais pu mettre la chanson "Non é detto" qui me fait sortir des larmes à chaque fois que je l'écoute et que je vois le clip, mais mettons plutôt du joyeux... Quoique ce billet l'est peu, joyeux...

Il l'est peu car j'arrive sur la jante en cette période estivale. Je sais que Septembre sera affreux. Professionnellement, personnellement, familialement, j'arrive à un moment qui me fout un peu la trouille. La santé a eu une petite alerte fin mai, après ma pause de printemps. Et bon...

Essayons de couper un peu. Avec un générique d'animé estival pour moi, pour rester dans la tradition.
Un vieil animé : Fate Stay Night, qui a fait pleins de petits depuis. Mais le générique de la série originelle (2005 je crois) était une merveille...

mardi 7 août 2018

La République protège des discriminations. Pas l'Islam

C'est avec stupéfaction que j'ai entendu parler ce matin de la nouvelle provocation d'une frange radicale de l'islam. Une tribune portée par un collectif de musulmanes pour lutter contre la laïcité républicaine et une soit disante-discrimination dont elles seraient victimes est une polémique du moment.

Comme l'indique Marianne, "Sous couvert de lutte contre la discrimination et pour "l'égalité des genres", un manifeste publié dans le journal "La Libre Belgique" accuse la neutralité religieuse d'être un faux nez pour discriminer les femmes musulmanes. La tribune est notamment signée par la militante Rokhaya Diallo et la directrice du CCIF."


S'en suit un texte délirant. Et quelque part abject. Qui met toutes les femmes musulmanes dans un même sac, et accuse la république et la laïcité d'être islamophobe. "Islamophobie", le terme est lancée. Il me rappelle certaines déclarations hallucinantes. Le CCIF notamment, qui en 2015 suite à l'assassinat d'un homme par un musulman radical, déclarait très sincèrement : "le véritable danger n'est pas le djihasisme mais l'islamophobie". 


Prenons le risque d'être islamophobe en étant fermement républicain. La république protège contre les discriminations, et permet à chacun de croire ou de ne pas croire. La laïcité protège les croyants et les non croyants. La séparation de la sphère civile et de la sphère religieuse était un progrès, que des fanatiques de l'islam veulent détruire. 
A chaque fois ils tentent de faire plier notre modèle république. Avec la collaboration politique sournoise de ces partis qui veulent capter l'électorat musulman en le draguant et en niant les problèmes d'une radicalisation de plus en plus forte. 

La république protège des discriminations. L'islam non. l'islam discrimine. Y compris et surtout ces femmes qui parlent de liberté et de résistance contre une laïcité coupable, et des lois de la république qui malheureusement ne sont pas appliquées (celles contre le voile intégral : rappel de ces maires qui avaient pour consigne de ne pas appliquer l'interdiction, pour éviter des débordements suites à l'application de cette loi, comme en 2014 à Marseille). 

Défendons la république. Et dénonçons ces provocations de cet islam contre nos principes républicains. Préférer Marianne à la burka, être fraternel plutôt que quenelle, être Charlie plutôt que Rokhaya Diallo, être républicain plutôt que complice de ceux qui veulent faire mal à notre République.



En direct de Bregançon

Je crois rêver. BFM TV propose en direct le bain de foule du bon président Macron. Le mode pravda atteint un niveau extraordinaire, je me demande s’il a déjà été atteint dans notre république.


Je surveillerai le Facebook de mon député et le fil Twitter d’Aurore Bergé qui auront sans doute plains de choses belles à dire sur ce grand moment de république.

Et au risque d’être mauvais joueur, je continuerai à trouver dommage que les médias n’aient pas sorti « l’affaire Pénélope Fillon » quelques semaines avant. En tous cas avant les primaires de la droite et du centre. C’est dommage, côté timing ça a pas été de bol.
Mais bon... je suis mauvais joueur. 

L’attente

« L’attente » était le titre d’un des derniers album de Johnny Hallyday. Antépénultième je crois. Un de mes derniers préférés. Si demain je pense à faire la radio des blogueurs peut être je mettrais « 20 ans » et « l’attente » (pourquoi ne reviendrais tu pas... ?) en chanson.

L’attente, c’est celle des vacances. Hier soir Falconette a eu un accrochage en voiture (nouvelle voiture). On part en vacances dans deux jours. C’est déprimant.


L’attente, devant cette mer un matin de fin Août l’an passé sur la plage dès Frontignan. Je me rappelle la petite jeune qui arrivait derrière nous avec son mec, nous offrir une jolie poitrine avant de mettre son haut maillot de bain. Falconette regardait la mer, c’était mieux.
Je me demande ce que les musulmanes libérées de La Tribune contre la république auraient dit de cette scène.



L’attente. De partir en vacances. D’arrêter. Je sais que septembre sera affreux.



J’avoue. Je suis fatigué... et la journée d’aujourd’hui promet d’être terrible...





samedi 4 août 2018

Carte postale de Frontignan #herault #occitanie

C’est l’été. Avant les vraies vacances, petite pause dans la surprenante Frontignan. Je connaissais la plage et les campings qui me rappellent mon enfance (pas mes premiers amours car elles ne voulaient pas). Mais c’est joli. Petit mais joli.





On parlera de l’indécence de Macron et en Marche, et de ma mairie pourtant « vraie droite » (bien que Lemairiste aux primaires de la droite) un autre jour, promis. 








jeudi 2 août 2018

En marche vers une chaude indécence à Nîmes

Un statut d’une amie Facebook, qui a été ravie que là ministre de la santé annexe et bloque un Nimes caniculaire.


Le problème c’est que chez LREM l’arrogance et l’indécence c’est normal. Pour eux c’est logique. Je n’ai pas lu de commentaires de mon député mais sans lui faire de procès d’intention je l’imagine en photo tout sourire derrière elle. 
Pendant ce temps Nîmes était bloqué. Mais En Marche a montré que c’était eux qui avaient gagné le pouvoir. 

Mattéi s’était fait virer pour moins que ça, et d’une manière générale je le répète encore, mais l’UMP de Chirzc et Sarkozy, même le PS d’Hollande, me manquent. L’indécence en Marche et le « qu’ils viennent me chercher » vire à l’insupportable.

Comme il est insupportable de voir les maintiens de ministres dépassés, menteurs et visiblement plus aux manettes de rien comme ceux de l’intérieur, de la justice ou des transports. 

Ça ne pourra pas tenir encore 4 ans comme ça...

mercredi 1 août 2018

Avant on avait des débats entre Sartre et Aron...

Maintenant on a Booba et Kaaris qui echangent sur la société. Bon c’est pas des lumières. C’est des rappeurs. Et leur team c’est du haut niveau...


Booba je connaissais. Un pas du tout Charlie, quelqu’un qui défend une vision assez détestable et très quenelle de la société. Un ami proche du triste Benzema. Kaaris je n’avais jamais entendu parlé, mais apparement philosophiquement c’est pas une de l’humanisme de haut niveau.

Pas d’amalgame disent les penseurs. Mais quand même, c’est pas évident que ça élève vraiment la société les rappeurs et leurs teams. 
Des cons...