dimanche 9 septembre 2018

Carte postale du château de Villandry et réflexions épistolaires

Etre rentré depuis une semaine ne doit pas me faire perdre le rythme du partage et de l'écriture. 


Même si j'écris beaucoup en ce moment (mais c'est plus de l'épistolaire, le bon vieux mail de 4 pages que l'on écrit à des gens qu'on aime, que des opinions à la con ou des avis tranchés sur mon blog).
D'ailleurs écrire ça reste formidable. Parler c'est bien aussi, mais parfois à l'écrit on fait passer des messages qui ne font pas le même effet qu'à l'oral. C'est con à dire (à écrire), mais c'est bien de s'en rappeler.

Les SMS, les tweets en quelques mots, c'est bien. Mais le bon vieux mail long, c'est mieux. La lettre manuscrite, là c'est un luxe que je me suis permis y a pas longtemps pour une occasion particulière, et pour une personne qui m'est chère. Mais le long mail, c'est quand même pas mal.



Si certaines personnes qui m'aiment bien me lisent, elles doivent se dire que j'ai décidé de faire du mal au fil conducteur de mon billet. Qui n'a pas résisté à la première photo et qui est parti se pendre.

Reprenons le contexte des photos. Nous sommes dans le château de Villandry, là encore à l'ouverture. Un dimanche matin de la première quinzaine d'Août. Il va faire une journée caniculaire et chaude dans le berry (j'y serai dans l'aprés-midi).

D'ailleurs vous voyez que l'ordre des billets ne suis pas forcément l'ordre de mes visites. Loches (Mme Belpert) était après Villandry. Mais bon on s'en fout.


Le château de Villandry... Ben ce fut mon préféré de ces quelques jours de château. Pas forcément le château en lui même, Amboise et Chenonceau c'est quand même du lourd. Mais la manière dont le château de Villandry est intégré dans le village (d'une manière moins majestueuse qu'Amboise), j'aime beaucoup.

Dedans c'est sympa.



La décoration c'est pas ce que je préfère. Je me dis que l'écran plat irait mal dans la pièce (à la place du tableau ?). Et les chaises, bof... Le carrelage me rappelle celui de chez moi quand j'ai acheté ma maison roquemauroise : le carreleur fut le premier artisan à venir bosser chez nous. Le damier c'est bien sous Giscard, mais aujourd'hui...



Et le château de Villandry, c'est surtout un jardin fantastique. Le jardin de Villandry, j'en écrirais des tonnes de billets. J'en mettrais dans mon grenier du Faucon, ça occupera les soirées d'hiver. Mais qu'ils sont formidables ces jardins. Immenses, colorés... C'est un régal.


Au fond il y a le village dont je parlais. Qui est sympa. J'en ai écris deux billets dans ces derniers jours.



Il y aura d'autres cartes postales avant que je reprenne des billets où je dirais tout le dégoût que m'inspire la politique et les méthodes de ce pouvoir actuel. Les jardins de Villandry, Nevers qui est une ville surprenante et jolie (quoique morte un dimanche soir d'Août). Le Forez.

Et des photos de mer et de plage. Les côtes gardoises et la Camargue, j'en aurais abusé pendant mes vacances. Abusé, mais quel bonheur.

Et à part ça je suis passé sur France 3 édition régionale en coup de vent ce midi sur un reportage sur mon village. On me voit une seconde, c'est rigolo. Nicolas était passé sur TF1 lui mais moi je n'ai jamais été number one.

Et à part ça c'est bien d'écrire aux gens qu'on aime. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...