vendredi 23 août 2019

Carte postale de Macon

Je continue la promenade de vacances. A 30 minutes de Bourg en Bresse arrive la magnifique Macon

Macon c’est pour pleins de gens le début du Bourgogne, la Roche de Solutré. Pour moi c’est la Saône (elle m’a fait naître à 20 ans la Saône. C’est aussi toujours et encore Eurydice Eulaurys, mais aujourd’hui le je le vis bien.
Tellement que je l’écris sur mon blog. Mais je préfère, à 40 ans passé, garder les beaux et bons souvenirs. Et j’en ai tellement.


Macon cet été fera parti des beaux souvenirs du Falconhill de 41 ans. Visite rapide. Suivre Lamartine. Et voir les jolis endroits, et se dire “je reviendrai”. Y passer une soirée. M’arrêter vers 18h30 boire une bière en demandant : « on mange où ».
Et après repartir pour une petite marche pour aller à l’hôtel. Les vacances « à la Falconhill » (mes proches usent de mon nom de famille) pour parler de ces moments que j’aime.


Elles me permettent de voir des églises, des croix, des hôtels de ville. La Croix et Marianne sont indissociables et j’emmerde les islamophiles qui nous hurlent contre la laïcité. Je n’ai pas envie d’une nouvelle terreur pour faire accepter dans notre république une religion de haine. 


Sur Macon, j’ai découvert cette belle sculpture du vigneron. Je pense à bblegadois s’il est arrivé jusque là. La Saône m’a fait grandir mais le Rhône, et ses cotes, m’ont fait naître. J’écris ce billet en buvant un Laudun (je m’éloigne) et en écoutant YouTube qui me fait jongler entre Patrick Bruel et Muse. Sacré Google.


Sur le reste rien a dire. Encore une semaine de vacances. Mes enfants m’appellent pour le Mario Kart. Mon PC trouve que j’ai pris beaucoup de photos.



J’ai encore pas mal de photos à passer avant de dire pour qui je voterais si j’avais ma carte aux Rephblicains (j’aurais voté pour Julien Aubert qui a toute mon amitié personnelle)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...