mardi 11 février 2020

Un soir dans mon village à Roquemaure

En m’arrêtant à la pharmacie, je suis quelques instants devant cette jolie qu’offre la nature. Il fait jour plus tard, et des fois on tombe sur des moments mignons. Lunaires. 



Je me disais que pour la première fois depuis 2001, presque 20 ans, mon nom n’apparaîtra pas sur une liste municipale. Sans regret. Je fais parti de l’ancien monde. Même si j’ai envie d’aider des républicains de droite à reconstruire une droite crédible. 
Et que je ferai. En bâtissant des ponts sur le Rhône. 

Pour autant sur ce scrutin local, je soutiendrai sans aucun état d’âme la liste conduite par la conseillère départementale et vice président du conseil général du Gard Nathalie Nury. Aucun état d’âme. Et avec tout mon cœur. 
Certains me diront qu’elle est étiquetée à gauche ? Oui mais c’est la meilleure des trois candidats. Et sa liste, composées de personnes loyales, compétente et fidèles, me plaît. Il y a des copains de droite, des gens avec qui j’ai été heureux d’être élu. Y a aussi des personnes de gauche mais de grandes qualités, et des gens ont sans doute une sensibilité politique mais ne l’ont jamais exprimé. 
Et Nathalie Nury est une personne fidèle. Une amie. Et une belle personne. Solide, compétente. Et avec des belles valeurs républicaines. 

Après un coup sur le maire sortant qui se veut de droite. Une droite qui augmente les impôts de 30% dans un mandat, fait exploser la dépense publique pour du clientélisme ou du flattage de son ego dans des projets délirants. Mais qui rejette ses turpitudes, ses manques et ses échecs sur les autres (le gouvernement, l’agglomération, l’état, les extraterrestres, Poutine...), non ça ne peut pas marcher. 
Être maire c’est être responsable. Quand on est irresponsable et qu’on mène avec des personnes irresponsables une politique irresponsable, ben non. On a voté Fillon tous les deux, mais au final non. 

C’est parce que je suis profondément de droite républicaine que je soutiendrai une liste soutenue par une personne qui se réclame d’une gauche profondément républicaine. Et je regarderai mon ancien maire, mon ami, mort en 2010 dans les yeux. Il aurait fait le même choix. Il était gaulliste, comme moi. 
Contre la médiocrité et l’opportunisme, quand on a le choix de personne belle et loyale, y a pas à hésiter. 

Sinon la pharmacie trouve que je suis un bon client. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...