dimanche 26 mai 2019

Finalement j'ai voté...


Et en plus relativement tôt. Avant 9 heures. 

J'avais oublié combien cette élection était conne. On plie le bulletin en je ne sais plus combien avant de le mettre dans l'enveloppe la plus petite du monde. 


J'ai fait un truc qui ne sert à rien car ma voix ne compte pas. Je hurle dans le vide mais personne n'entend. En tous cas pas une classe politique pour qui l'homme blanc hétérosexuel (qui essaie d'être un) bon père de famille et qui travaille pour payer des impôts ne représente rien. 

Bref j'ai voté. Je n'en ressens ni gloire ni honte. Mais je sais que ça se sert à rien. Même l'idée sacrée qu'était pour moi le vote s'est envolée, ou plutôt a été désintégrée...

5 commentaires:

  1. Ne regrette rien : Je n'avais aucune envie, moi non plus, d'aller voter mais je me suis dit que ce serait faire un magnifique cadeau à Macron de ne pas le faire et suis finalement allé voter - et je ne le regrette pas.
    Rasé de frais et de près, habillé correctement mais sans ostentation, bref en marche pour faire barrage à...Macron.
    Ce matin, c'était un homme, un vote et un slogan : "Tout sauf Macron !"

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  2. Personne n'entend ? C'est faux, il y a ici des lecteurs (dont moi) qui seraient curieux de savoir ce que votre voix voudrait dire et qui n'est pas entendu. Si personne ne parle, la droite ne risque pas de se reconstruire, et on sera condamné à choisir entre LREM et RN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SI, personne n'entend.

      Est ce que l'on écoute un homme qui se lève le cul au boulot, qui paie un maximum d'impôts, qui est limite de tranche, qui paie tout plein pot alors que ses voisins qui ne travaillent pas paient la crêche ou la cantine 7x moins que moi (je ne gagne 7x plus) ? Non, on me dit que je suis un salop de riche, je me ruine la santé, ma famille, je n'ai plus de vie sociale. Et on me dit de continuer de payer.

      La droite ? Mais la droite elle s'en fout de moi. L'identitaire je m'en cogne. René Rémond avait parlé de trois droites, il faut les réunir.

      Ma voix aujourd'hui elle ne veut plus rien dire. Je suis dégouté des primaires de la droite, organisées par des gens qui ont rejoint Macron juste derrière. Je suis dégouté de cette société qui en plus d'avoir rendu l'impôt insupportable m'a rendu toute envie de travail, de voter, de m'exprimer, insupportable et inutile.

      Non je n'ai pas voté Le Pen. Macron encore moins. Mais LR sûrement pas. Quand des Sarkozy, des Bertrand, des Larcher, des Estrosi, des Baroin, des proches à Juppé qui sont partis chez Macron ou même des Mariani qui sont partis chez Le Pen reviendront et discuteront, et qu'on reviendra à ce qu'est l'union de la droite (des droites) et du centre, je réfléchirai.

      Mais continuer à servir de poutre maitresse pour la politique sociale, non... Ma voix ne compte que quand je paie tous les mois un impôt que je suis un des rares à payer. QUand je rentre du boulot avec l'envie de pleurer. Et que je vois les copains de mon fils avec des habits de marque qui ne paient pas les sorties scolaires, la cantine et les centre aérés.
      Je ne peux pas les amener dans des campings 5 étoiles, je n'ai pas assez d'argent. Et je ne peux pas bruler la Tour Eiffel en gilet jaune j'ai leur devoir à faire faire...

      Supprimer
  3. Je comprends ta colère.
    Tout le monde paie trop d'impôt sauf ceux qui n'en payent pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas qu'une question d'impôt, mais de respect. Quand on me divise par deux les allocations familiales après m'avoir raboté le coefficient social, et qu'à coté on augmente les aides à des gens qui ne travaillent pas et viennent m'insulter, j'en ai marre.

      Les impôts c'est une chose. Le respect en est une autre.

      Quand à LR, c'est bon j'ai donné. Qu'ils changent tout, la droite du Trocadéro, la "vraie droite" qui a fait élire Macron, c'est bon.

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...