dimanche 10 janvier 2021

Bison futé


Nous vivons une période historique. Le virus, nos démocraties, tout. Le 6 janvier restera dans l’histoire, le capitole américain (au départ je voulais faire un hashtag #jesuistoulousémais c’était pas le bon capitole) envahi par des huluberlus violents. Une histoire qui a donné 4 morts, je rigole mais en y pensant.

Mais je rigole quand même. Esprit IKF Moscato Show. Twitter est fantastique et drôle. Par exemple ces deux premières photos qui m’ont fait mourir de rire 




Puis celle la. Qui me rappelle Montaigne. Le pire peut apporter encore pire. Le « après la pluie le beau temps » est une phrase conne, quand on sait que après la pluie on peut avoir des inondations, ou d’autres pluies encore pire



J’ai eu un début d’année personnellement horrible. Une assignation au tribunal (pas personnellement mais pour un collectif où je suis) pour une raison mesquine. La violence au boulot, toujours.

À côté couvre feu dans le Vaucluse. Je suis limitrophe. J’ai un rendez vous médical demain à 18 heures... les attestations m’emmerdent. 
Et puis soit, si c’est le bordel remettons en place un confinement complet. 

J’ai été fiévreux cette semaine. Je suis négatif (ça fait mal ce putain de test...). Après on verra. 

Sinon pour finir léger. J’aime ce bison futé. En fait, avec ses cornes, je voyais plus en lui le chef de l’armée des cocus, les fameuses bêtes à cornes. Le repas des cocus oblige un plafond haut pour faire passer les cornes. Il doit présider ce fameux repas. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...