vendredi 25 septembre 2020

Respirer devant un texte, une chanson...

La page blanche est la terreur de ceux qui aiment écrire. Oh, nous ne sommes ni Malraux ni Verlaine... Je rêve en ce moment d'être capable d'écrire une chanson.
Le livre de Serge Lama, qui écrit lui même ses textes, me fait me passer de ma psy. Il est à côté de ma souris ce livre, et il est gorgé de textes forts et beaux.

Il y a des textes de chansons qui sont les poèmes d'aujourd'hui. 

Je sais que Serge Lama écrit les textes. Et il demande à des musiciens de les mettre en chanson. Son dernier album, des Cabrel ou Calogero qui sont des as de la mélodie ont mis en oeuvre des textes de Serge Lama. Qui je pense a loupé comme moi les cours de Solfège.

Les muses sont un de ces textes que Cabrel a mis en musique. Lui n'a écrit que le texte. Mais qu'il est beau. 

Serge Lama comme mur porteur... Florent Pagny serait jaloux. Pourtant sa chanson "la solitude", un obscur texte de son album de 2000, m'accompagne comme un nuage noir.

Je pense à ce trou du cul de "supporter" de Lyon qui pour me décrédibiliser dit que ce blog est un journal intime, oui, il a raison. Mais il a aussi l'intérêt de me sentir moins seul, et d'échanger avec des gens qui peuvent avec les mêmes sensations. 

Et en l’occurrence celle du titre. Moi les chansons me touchent. "Souvenir attention danger" de Serge Lama est ma chanson maitre. Ce soir je vois que le texte est vrai, et que les souvenirs sont des dangers. Mais sans eux nous ne pouvons pas construire.
Les amies d'hier (volontairement au féminin) peuvent être les fondations de demain, même si elles ont fait mal. Mais ce qui s'est passé y a 20 ans s'est passé y a 20 ans. 

Je vais peut être lancé un Muse, un "Uprising", pour éviter d'aller me vautrer dans le fauteuil. Sinon, j'ai les alcools et les trucs qu'ils faut. Rimbaud et Verlaine ne tournaient pas qu'à la Contrex...

(après je suis le responsable de tout...)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...