dimanche 28 juillet 2013

Attendons la pluie avec une pizza...

Nous sommes en alerte chez moi. Il paraît que ça va tomber grave...
Pourtant, à 20h30, le ciel restait clément dessus la terrasse...

Bizarre période où le vent du sud et la lourde moiteur nous fait présager une nuit de dingue. Pourtant pour l'instant, rien...
Sinon les chaînes infos qui nous rabâchent que ce soir ça va couper chérie...

Alors Falconette a eu une idée. Débarrassons le frigo des restes de jambon, merguez, tomate et mozzarella. Et faisons nous une pizza des restes de la fin de semaine, en attendant la fin du monde de ce soir...
Mon ami Brice de Lirac et son rosé extraordinaire fera le reste...

Sauf que j'ai pris la photo trop tard : l'attente de la tempête a donné faim à Madame... Impatience gourmande...
Et me rendre que ces billets cons de morceaux de vie sont ceux que je prends le plus de plaisir à écrire en ce moment... 

5 commentaires:

  1. Normal ! Vive les billets humains. Il n'empêche que tu bouffes n'importe quoi. Après les cornets de macédoine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jégoun,
      Eh oh mon nutritionniste à moi. D'abord les jambons à la macédonie c'était une connerie pour me moquer de notre Président (je suis taquin). Et puis les encornets c'est drôlement bon.

      Et une pizza maison, popopo... C'est ce qu'il y a de meilleurs.

      Dans cette pizza, c'est que du naturel, du bon et du sans colorant ou truc chimique. Après tu peux faire des marathons (normalement).

      Supprimer
  2. Peut-être est-ce que ce sont ces billets qui sont importants... C'est ça, la vie : un repas de famille, un bébé faucon qui sourit... La fureur et le sang attendront.

    RépondreSupprimer
  3. Bon alors? C'est tombé grave ou pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elo, c'est tombé violent cette nuit.

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...