mercredi 29 octobre 2014

Bonheur du soir et abominations politiques

J'aime bien les premiers jours du passage à l'heure d'hiver. Quand je vais courir en fin de journée (si mon dos me laisse tranquille), le soleil me donne des paysages qui me touchent beaucoup...
J'aime ce soleil rouge et brûlant dans cette ambiance humide...
Mettre des photos de paysages qui me plaisent me permettent de faire partager des petits moments que je trouve sympa. Sans prétention, mon iPhone a la main ne font pas de moi un photographe professionnel. Je n'ai aucune ambition de finir dans National Geographic. Juste celle de faire partager un peu de mon chez moi, simplement...

Je n'ai jamais eu beaucoup d'ambition dans ce blog de toutes manières...

Et mettre des photos m'évitent de trop parler de cette ignoble polémique sur la mort d'un manifestant contre un barrage du Tarn. 
Mais quand même, j'ai envie de tenter de résumer ma bien modeste pensée en quelques points.
  • La mort d'un homme est toujours un drame. Les rapaces (Cécile Duflot, le Parti de Gauche...) qui l'instrumentalisent sont abjects et indignes. Mais nous n'apprenons rien : nous savons déjà de quel bois ils se chauffaient...
  • Le procès politique qui est fait à Valls et à son ministre de l'intérieur Cazeneuve est abject. Ils ont tout mon soutien, total et entier ;
  • Il faut soutenir l'état républicain contre ces extrémistes qui veulent le faire tomber. C'est la raison principale pour laquelle j'espère que Notre Dame des Landes et ce barrage ne seront pas abandonnés, ne serait ce que pour ne pas céder contre cette extrême gauche violente (soutenue par la gauche de la gauche et certains il y a peu au gouvernement...) ;
J'avais écrit à l'époque sur les délinquants de Notre Dame des Landes. Ils sont venus en nombre dans le Tarn. Peut être demain seront ils ailleurs. 
Si j'avais un reproche à faire au pouvoir en place dans cette histoire, c'est le fait de ne pas avoir été suffisamment ferme à Notre Dame des Landes et ailleurs : il faut mater ces délinquants qui ne sont pas des militants républicains. J'avais écrit à l'époque que Notre Dame des Landes était un combat pour ou contre un état de droit républicain, face à des gens qui voulaient le détruire, je confirme ma pensée. Je pense la même chose pour cette histoire de Sievens. Il ne faut pas céder.

J'avais écrit hier mon écœurement et mon découragement devant la situation actuelle. J'ai souvent écrit sur l'inquiétude que j'avais devant ce radicalisme violent, également présent chez quelques uns qui étaient il y a peu au gouvernement, et qui sont sur les bancs de l'assemblée nationale. Je ne vois pas, ce soir, comment les choses peuvent aller mieux...
Mais je crois que certains (très à gauche) sont dans l'intérêt que les choses continuent à se dégrader, et continuent à souffler sur des braises tachées de sang... J'espère que la République sera plus forte que ces gens là, qui représente pour moi le véritable danger. 

A part ça, le soleil qui se couche dans mes vignes est toujours un paysage qui me ravi. Je préfère ça à l'actualité détestable et inquiétante... 





10 commentaires:

  1. C'est rigolo. J'ai dit en gros la même chose dans mon billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de voir de voir : très bon billet

      Supprimer
    2. Excellent billet même !! Logique, cohérent et intellectuellement honnête.

      Supprimer
    3. Les qualificatifs de la fin du commentaire vont assez bien à Nicolas je trouve, dans l'ensemble. Parfois, je ne partage pas son avis, mais la logique, la cohérence et l'honnêteté intellectuelle ne font pas parties des choses qui lui manquent

      Supprimer
  2. Le plus triste c'est que l'on constate qu'il n'y a finalement qu’un seul moyen de faire bouger l’oligarchie en place (le droit de vote ne semble plus servir à rien) c'est la violence.

    Seul les violents sont écoutés (NDdL, Barrage qui est en fait une simple retenue d'eau, Béret rouges etc...) pendant que ceux qui ne cassent pas, qui ne brulent pas et qui ne jettent pas de coktail molotov sur les policier (la MPT par exemple) sont méprisés et insultés.

    Attention, ne vous méprenez pas, je suis pas avec la MPT, je ne suis pas contre le mariage gay, je constate simplement que l'Etat ne semble attacher de l'importance qu'à la violence et à ceux qui la pratiquent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Skandal, que seuls les violents soient écoutés est un problème, et montre que l'état de droit est faible et que la démocratie aujourd'hui est en danger.

      Surtout que la violence est l'apanage de ceux qui sont en minorité au final. Je ne suis ni pour ni contre le mariage gay (pour ne prendre que cet exemple), mais les sondages montrent qu'une majorité est favorable à cette évolution.
      Cette histoire de barrage c'est pareil : l'ensemble des élus démocratiquement élus ont approuvé, et un processus démocratique et clair a validé le projet. Que des violents le retardent ou l'arrêtent est abject.
      L'écotaxe enfin : l'assemblée la vote à l'unanimité (gauche et droite confondue), et finalement des violent provoquent son abrogation. On peut se poser des questions.

      Aussi sur la force de ce pouvoir en place. Qui ne pourra pas tenir 2 ans et demi comme ça...

      Mais je pense qu'au final, la république (à laquelle je suis attaché) n'est pas en forme. Je trouve ça triste

      Supprimer
    2. Exactement pareil que vous !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci. Il est en tous cas sincère, ce billet

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...