lundi 22 février 2010

Campagne anti-tabac : non à la pipe... (soupir)

Je viens de prendre connaissance de la nouvelle campagne de pub anti-tabac. Je suis effaré.

Je me suis déjà exprimé ici sur le ras le bol que j'avais de la perpétuelle culpabilisation de ces pouvoirs public. Manger, fumer, boire, rouler en voiture, vivre tout simplement, ben c'est mauvais pour la santé. On commence à le savoir...

Donc cette fois, on ne voit pas les poumons pleins de goudrons ou de barils de déchets toxiques. Pas de cadavres non plus, c'est sympa. Non, on voit juste un jeune qui fume une cigarette, dans une position qui pourrait évoquer autre chose qu'une cigarette...
Une pipe oui. C'est d'un gout incroyablement mauvais, mais je ne crois pas que c'est moi qui ait commencé...

Après, les anti-tabacs expliqueront que le but de cette campagne, c'est de montrer aux jeunes qu'ils croient fumer en toute liberté, mais qu'en fait ils sont soumis. Donc qu'ils se font empapaouter. Dans ce cas, ce n'est pas une pipe qu'il faut suggérer, c'est autre chose normalement...

Personnellement, je m'en fous, je ne fume pas. Mais comme certains de mes copains fumeurs, j'en ai assez de ce radicalisme de la lutte anti tabac, anti alcool, anti tout.

Ce soir, je vais boire. Tant que je ne vois pas de campagne de pub avec un jeune qui se prend un jéroboam de Côte du Rhône dans le cul, je considérerai que je ne prends aucun risque... (soupir)


Edit : Mrs Clooney gagne la palme du titre, avec son "sucer tue". Bisous à elle :)

15 commentaires:

  1. Un jéroboam plein ou vide ?

    RépondreSupprimer
  2. Je voyais plus ça en terme de volume extérieur (et de profondeur). Mais oui, en y ajoutant ce qu'il y a dedans, c'est...

    Non, supposons qu'on l'a déjà bu, et que les autorités hygiénistes nous en veuillent ^^

    RépondreSupprimer
  3. Double ancien fumeur, je souscris à 150%

    Et la pub "choc", il faudrait expliquer à ces créatifs que Oliviero Toscani* est bien passé de mode

    *Auteur de "quelque" campagne "choc" dans les années 90 ...

    RépondreSupprimer
  4. Et moi qui me suis remis à la pipe (la vraie, celle qui se fume) ce matin !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu ton billet en fumant une gauloise sans filtre. J'aurais dû attendre pour l'allumer, maintenant je vais avoir envie d'en griller une autre…

    RépondreSupprimer
  6. Oh ben crotte alors si on se met a écrire sur le même sujet !
    Bon, ok moi j ai fait dans le moins...policé
    biz

    RépondreSupprimer
  7. Didier, c'est chouette la pipe

    Coucou, désolé :))

    Corto, je vais te lire. Oui, y a des enfants qui me lisent...

    RépondreSupprimer
  8. Et le Jeroboam dans le cul, c'est pour les enfants qui te lisent ? :)

    RépondreSupprimer
  9. Corto, ah oui tiens ? (j'ai craqué sur la fin, qu'ils me pardonnent ces chers enfants innocents ^^)

    RépondreSupprimer
  10. C'est quand même choquant.
    J'ai envie d'une pipe à présent.
    Flute.




    Maaaaaaaaaaaaarge !

    RépondreSupprimer
  11. Cette pub me donne la nausée.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Un salut à tire d'aile l'ami!
    Je profite de votre billet pour un coucou (non, je ne m'éterniserai pas!) et dire mon dégoût comme les vôtres.
    Ne trouvez vous pas dérangeant de constater que dès lors qu'il nous faut donner l'image d'un délinquant, par simple besoin d'illustration, la moindre parcelle de communauté ou minorité à laquelle pourrait appartenir le sus nommé (ne me prétez pas de mauvais jeux de mots!) se lève comme un seul homme pour crier à la stigmatisation.
    Or dans cette campagne, il me semble que le simple fait d'avoir 3 photos aurait dû permettre de rendre un peu de diversité. Las, seul le cadre blanc, l'homme blanc de plus de 30 ans habillé en tenue de ville ou de travail, je ne sais comment mieux le qualifier, mais les images parlent d'elles mêmes, est suffisamment qualifié pour représenter l'horreur, la cohercition, le viol, la pédophilie, le mal etc...
    J'en ai marre!

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...