jeudi 8 mars 2012

Ridicule, c'est masculin ou féminin ?

Nouveau combat de certaines féministes, qui se battent vraiment pour que la cause des femmes aille mieux dans le monde. Hier, dans le Parisien, elles lançaient un nouveau combat affligeant et consternant : elles s'attaquaient à la grammaire.
On pensait avoir touché le fond avec les histoires de mademoiselle qui en vexait certaines ? Pas du tout...

Hier, certaines féministes qui n'ont pas peur du ridicule manifestait devant la Comédie Française pour réclamer "la fin du sexisme dans la grammaire". On croit rêver, mais non, elles osent tout... Et comme disait le philosophe, ce serait presque à ça qu'on les reconnait.

Donc en vrac, un combat pour que dans la grammaire française, ça soit la fin de l'emprise du masculin sur le féminin. Que l'on dise "les hommes et les femmes sont belles", "elle fait beau" au lieu de "il fait beau", etc... Un combat qui va vraiment faire avancer la société.

Un jour de journée de la femme, c'est bien aussi de rappeler qu'il y a certaines associations prétendument féministes qui ridiculisent vraiment certains combats. Dommage qu'on leur accorde une page entière dans un journal. Mais bon, ça donne l'occasion d'un blog, pour se rappeler un petit court de grammaire... (c'est féminin, la grammaire...)

21 commentaires:

  1. Tiens ! C'était le sujet du matin, chez moi, aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te lis des que j'arrive chez moi (coucou du train)

      Supprimer
    2. Je te lis des que j'arrive chez moi (coucou du train)

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes spams commencent à me gonfler !

      Supprimer
  3. Ces bonnes femmes n'ont que ça à foutre on dirait. Et vu la photo du journal, elles sont certainement à l'abri du besoin et des violences faites aux femmes les plus précaires... Une belle honte pour le féminisme ! Pauvre "journée de la femme"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guillaume, pas d'attaques sur le physique (on n'est pas au bar, smiley ^___^)

      Sinon oui, une honte pour le féminisme...

      Supprimer
    2. (j'ai un peu honte de te faire la leçon mais bon, quand même ^^)

      Supprimer
  4. Je suis tellement exaspérée par ces femmes qui s’obnubilent sur un détail et oublient l'essentiel, je suis vieille, mariée, mère et grand mère, appelez moi mademoiselle, je vous en prie!

    Mais lorsque je vois des gamines voilées et dotées de gosses alors que je sais qu'elles n'ont pas choisi leur compagnon, ni leurs maternités, je hurle, je me suis battue jeune, les femmes sont l'avenir de l'homme, elles les mettent au monde et leur liberté grandira les enfants qu'elles élèvent, gars et filles!

    De la liberté des femmes dépend la liberté des hommes, les hommes ayant le soutien d'une compagne, les femmes paraissent plus fragiles le sont elles vraiment? Dans nos sociétés, pas vraiment, tant qu'on leur permet d'étudier de travailler de se marier comme bon leur semble, la contraception et la loi Veil sont des remparts pour leurs libertés.

    La légalisation de l'ivg a malheureusement permis aux hommes de se laver les mains, et l'aide aux femmes enceintes qui aimeraient garder leurs bébés est réduite à néant, elles ne peuvent assumer, tant pis!


    Nos combats, aujourd'hui doivent se recentrer, afin, pour le moins de préserver la liberté fondamentale des femmes, ne pas être asservies aux mâles, pères et maris, ne pas être des poules pondeuses, et pouvoir choisir leurs destins, quitte, parfois, rarement, par amour, accepter de se mettre à l'ombre d'un homme, et lui donner des enfants, renoncer peut être à leurs carrières mais ce serait leurs choix, vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Lady, "obnibuler par un détail et oublier l'essentiel", c'est juste.

      Tu as raison sur les combats sur lesquels ceux qui défendent les droits des femmes devraient se recentrer.

      Supprimer
    2. La réponse de Ladywaterloo fait vraiment plaisir à lire, bravo et bien dit !

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore plus magique ma faculté à supprimer les commentaires d'anonymes.

      Supprimer
  6. elles osent tout... Et comme disait le philosophe, ce serait presque à ça qu'on les reconnait

    Lino Ventura... grand philosophe devant l'éternel...

    RépondreSupprimer
  7. Ouiaip, il était immense !

    RépondreSupprimer
  8. On a touché le fond, et certain(e)s continuent de creuser...
    Si j'étais méchant (mais tout le monde sait que je suis un rô gentil) je dirais que, en l’occurrence, ce n'est pas un hasard si la "bêtise" est un mot féminin... Mais j'l'ai pô dit !

    RépondreSupprimer
  9. Je vais vous faire le même reproche que vous faites aux féministes: être obnubilé par un détail et oublier l'essentiel ^^

    En effet, vous choisissez de parler de 100 féministes qui veulent changer une règle de grammaire en ne disant pas un mot de la Cigale remplie (2000 personnes) le même jour à l'occasion d'une revue des programmes politiques des candidats (ceux de gauche étant présents): http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/08/droit-des-femmes-les-timides-propositions-des-candidats-pour-plus-d-egalite_1654142_1471069.html

    J'ai parcouru votre blog en cliquant sur le tag "féminisme", et c'est une constante: vous ne parlez que de ce qui est à vos yeux ridicule (et si c'était effectivement l'essentiel de l'action féministe je serais d'accord avec vous!), sans jamais parler de ce qui serait à vos yeux comme honorable (campagne sur le viol, les inégalités salariales...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil de me lire. Comme vous le voyez, c'est un blog personnel, et je parle de ce que je veux.

      Quand le Parisien fait une page sur un truc profondément ridicule, j'en parle. Quand certaines féministes se sont comportées de façons outrancières durant l'affaire DSK, j'en parle.
      C'est vrai que je pourrais plus mettre en avant des actions qui font avancer cette cause, comme ce que peut faire, sans grands moyens ni malheureusement un grand soutien, l'ONU femme par exemple.

      C'est plus facile d'aller hurler à l'académie française que sur d'autres combats plus risqués sans doute...

      Supprimer
    2. C'est justement parce que vous parlez de ce que vous voulez que je mets le doigt sur vos choix, qui reflètent à mon sens quelque chose. Comme le blog est public et les commentaires ouverts, j'imagine que les avis des passants, constructifs si possible, vous intéressent, non?

      Vous citez l'ONU femme, mais cette organisation défend exactement les mêmes choses que les assoc féministes en France qui ont par ailleurs fait disparaitre le mademoiselle des docs administratifs. La différence notable étant que l'ONU femme opère dans le monde, tandis que les assoc dont nous parlons n'opèrent qu'en France. Peut être que vous pensez que la condition des femmes est tellement plus dégradée dans le reste du monde qu'en France, et donc qu'il faut concentrer son énergie pour attaquer le problème là où il est le plus important?

      Enfin, en parlant de risque: toujours ces mêmes assoc en France sont régulièrement confrontées aux militants anti-IVG, et en subissent les conséquences physiques. Il n'y a pas d'un coté des folles qui braillent devant l'académie française et de l'autre des nobles combattants de la cause qui se font tabasser en défendant le droit à l'avortement: ce sont les mêmes personnes.

      Supprimer
    3. Nous n'avons pas la même vision du sujet. Je trouve que les associations qui opèrent en France, celles qui jouent du jeu médiatique, ont des combats qui ne me plaisent pas.
      L'histoire du "mademoiselle", que j'ai trouvé d'un ridicule sans non.

      Après nous avons le droit de ne pas être d'accord. Et je le droit de trouver ce combat de ces femmes qui se battent sur des points de grammaire grotesque.

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...