dimanche 25 juin 2017

Ça grenouille, ça girafe, et pourtant...

Toujours un billet de rien. Mais à 35° on ne fait pas de contenu. On profite quand on peut, on lit la suite de Michael Connelly, on profite de ses enfants et des gens qu'on aime.
Le reste c'est mon village qui a voté aujourd'hui suite à la démission (trahison ?) d'une partie du conseil. La participation est supérieure à 50% et le résultat est, à 40 voix près, en la defaveur du camp que je soutenais in petto. Décidément, je suis un piètre supporter...

J'ai un peu de peine. Dans les villages on se connaît tous, et j'ai une proche cousine et des amis dans la liste victorieuse. Mais certaines méthodes et valeurs me sont insupportables, et malgré le bon rosé de Provence ce soir, une amertume remonte de l'osophage.

Mais une fois que j’ai fini de disserter maladroitement sur la nature humaine, je vois mon grand bébé courir dans les arrosages et rire aux éclats. Les élections et jeux de pouvoir il s'en branle. 

Je les aime mes bébés. Sans doute est ce pour moi une fuite facile, une excuse à deux balles, mais bon...

jeudi 22 juin 2017

Se protéger du chaud et du soleil


Sinon rien a dire sur le nouveau gouvernement. Il ne sera pas pire que les précédents des 5 dernières années.
Essayons de profiter de l'été plutôt...

mardi 20 juin 2017

Juste question législative

Elle est bien cette question aussi

L'arrivée de ce triste homme aujourd'hui à l'assemblée confirme tout le mal que je pense de ce type de mouvement politique. Leurs méthodes sont celles du FN en pire. Mélenchon et sa bande d'affidés sectaires m'ont toujours paru pour la république un danger autrement létal que celui représenté par le Pen et sa bande. Les faits me donneront vite raison (ce qui ne m'amuse pas)

lundi 19 juin 2017

Bonne question législative

Je n'ai pas la réponse (mais j'y ai songé quelques secondes j'avoue)


Sinon l'arrivé du parachuté Mélenchon et quelques ami(e)s au palais Bourbon est un drame pour la république. Mais cette séquence électorale lui aura fait bien mal à la République. Elle ne méritait pas ça.

dimanche 18 juin 2017

Bonne fête moi

Mon petit bébé de 3 ans et demi est en fait un artiste. Je ne savais pas. Il a fait pour ma fête une œuvre assez particulière, qui témoigne d'un univers artistique déjà riche.
C'est la première fois qu'il m'a fait ma fête. La crèche de mon village ne fêtant plus les fêtes des pères et des mères. Préférant une "fête du parent", qui évite du travail aux professionnelles de la petite enfance... et accessoirement ne fait pas de différence entre le papa et la maman, mais c'est vrai que le genre c'est plus trop tendance.

Grand bébé m'a fait un joli pot à stylo et un truc mignon. 

Mais au delà du karcher que m'a pris la maman, et des cadeaux des bébés, c'est eux mon plus beau cadeau. Et c'est génial.

Sinon je suis allé voter ce matin quand même, un des premiers. Avant d'aller courir c'était bien. Mais sinon je prédis une frustration post élections qui risque d'être douloureuse. A moins que le président soit en effet un messie et fasse des miracles. Certains m'ont dit qu'il avait redonné la vue à des aveugles et avait vidé des constipés.

On verra demain...

vendredi 16 juin 2017

Grattons nous

La semaine a été difficile. Chaleur étouffante pour cette fin de printemps

Je n'aurais pas parlé des législatives. Ni de l'affaire Grégory. Ni de rien.

Alors je poste des photos de Galia qui se gratte sur ma verte pelouse. Oui j'ai un forage, et non mon village n'est pas frappé de restrictions d'eau. Même si je reste vertueux et raisonnable, je suis un bon et digne citoyen.

Sinon c'est long une semaine de 5 jours

dimanche 11 juin 2017

Des humains derrière les pseudos

Quoi qu’on veuille en penser, le monde des blogs, et celui des réseaux sociaux n’est qu’une extension du monde réel, on y rencontre des personnes, on échange avec elles on crée des liens on bati des projet communs, parfois même sans jamais se rencontrer.
Par contre, quand on vient à rencontrer quelqu’un qu’on fréquente sur le web, il se passe un truc étrange, comme on se connaît déjà ont peut reprendre un échange qu’on avait commencé quelques jours, mois ou année plus tôt sans ressentir la gène qu’on pourrait avoir avec un inconnu.
L'excellent billet du copain Lolobobo commence par cette jolie introduction. Le billet est long, mais il est magnifique. J'aurais aimé l'écrire.

Ce billet fait suite à une nouvelle triste et difficile apprise hier, transmise une nouvelle fois par l'ami Nicolas. Cette maladie de merde qui a emporté il y a un mois un camarade de promotion de mon age a emporté hier un copain de notre blogosphère.

Lolobobo rappelle les rencontres que l'on peut faire sur le net, les projets que l'on peut faire avec des gens que peut être nous ne verrons jamais en vrai. Il évoque aussi une réalité élémentaire, oublié par beaucoup trop : derrière les pseudos, il y a des gens vrais derrière. Avec des qualités, des défauts, parfois des connards, souvent des personnes magnifiques.

Je passe sur les parasites et ceux qui font mal au web, les anonymes trolls ou les extrémistes dont le seul but est de blesser et de pourrir les débats, les discussions, nos blogs. Ces gens font du bruit et se voient énormément. Mais ils sont minoritaires finalement, tellement peu nombreux.

J'évoque souvent l'esprit de la Comète. Cette soirée de fin Aout, initiée par Nicolas, où j'ai rencontré pleins de gens "en vrai". Y avait mon copain Guy Birenbaum, qui a été le précurseur avec son Domaine d'Extension de la Lutte, et peut être le premier blogueur "influent".

Ensuite, Nicolas et sa bande, le Wikio et les réseaux, ont fait le reste. Il y avait une émulation saine et respectueuse, même si chacun avait sa sensibilité politique. Y avait des militants. Moi même j'étais élus. Mais on aimait bloguer, on aimait partager. On aimait citer et être cité, le Wikio était un truc sympa.

J'avais rencontré Disparitus une seule fois, avec Nicolas et un autre copain commun à la Comète. Je me souviens qu'il était venu avec un cadeau à chacun, bien trouvé : cet homme s'intéressait à celui avec qui il parlait. Il m'avait bien cerné, comme il avait bien cerné les deux autres zozos avant moi... La soirée était chouette. C'était un beau moment.

Des moments avec des gens "vrais" de derrière l'écran, j'en ai rencontré plein. Je parle parfois de mes débuts sur le net. Début des années 2000, les newsgroups Saint Seiya.
Evidemment que ma première pensée sera pour l'ancienne Eurydice (plus tard Elaurys), et ça sera une pensée positive, amicale. Elle est l'exemple type de la personne vraie derrière le pseudo. Et le temps passant, il ne reste que les bons souvenirs et les bons moments. Je pense aussi à Mumuse, Acheron qui était le premier à nous quitter, Pallas, Frankoiz, Skat, etc... C'est grâce à eux que j'ai écrit mon premier billet en 2004.

Le net, ce n'est pas uniquement des pseudos. C'est les humains qu'il y a derrière. Lolobobo termine son billet par un "et puisqu’on en est là vous tous les autres, les blogueurs les twitos et autre facebookiens de tout poil et de toute plume, prenez bien soin de vous, étonnamment je vous aime, et rien n’est virtuel".
A titre personnel je ne suis pas capable de tant d'affection, même si je transmets ce message aux pseudos et gens que j'ai cité dans ce billet, et aux autres avec qui les échanges ont toujours été agréables. 

Il y a des humains derrière les pseudos. C'est peut être pour ça que le net, les blogs, c'est bien. Même si des fois...

(le dessin du chevalier du Phénix est de Pallas, une amie que j'ai cité dans ce billet... Elle animait la commanauté Saint Seiya avec son esprit, sa gentillesse, et des dessins d'une qualité incroyable. Disparitus m'avait offert un livre pour savoir dessiner un manga, c'est amusant...)

samedi 10 juin 2017

Verre de rouge, Pac-Man et interrogations électorales

Un grand verre de rouge. Un vin de Provence, des Alpes de Hautes-Provence. Le vin du berger de cave de Pierrevert. Une gamme de vins simples à boire et délicieux.
Un petit PAC-MAN qui tourne. Les enfants aiment bien. Pas loin le barbecue électrique tourne et des saucisses grillent.

Pendant ce temps on se posait une question. Et une drôle de question. Il n'était pas question de savoir pour qui nous voterions demain. Mais si nous irions voter. Parce que j'en ai marre. Parce que j'en veux à la droite républicaine, à ses militants de la vraie droite radicale qui ont fait perdre les deux dernières présidentielles. 
Et puis bon... je vois qu'une veille d'élection, les chaînes télévision retransmettent quand même en i te gravité le,discours du président Jupiterrien, gloire à lui et à ses saints à qui rien ne peut être reproché. Donc bon...

Je crains quand même que cette séance électorale laisse la place à une amertume et aigreur qui risquent de faire mal. La présidence Hollande a pronfondement fait mal et fracturé la société française, et elle a donné des élections lamentables qui risquent d'avoir des conséquences graves.
Je ne parle pas d'un scénario à Houellebecque, quoique voir l'ancienne candidate à Avignon aller draguer de manière éhontée l'électoral musulman en voile...

Non, allons boire et profiter de la soirée. Et demain nous verrons. Peut être une forte abstention serait un message aussi. A voir...

(PS personnel : mon ami blogueur m'a appris à midi une mauvaise nouvelle. Pensées émues a une personne que je n'ai rencontré qu'une fois, mais qui avait marqué par sa gentillesse, son attention envers les autres, et dont les échanges eu avec lui sur blogs et ailleurs étaient marquées par intelligence et respects. Triste...)

jeudi 8 juin 2017

Des Mickeys avant les législatives

Je suis rentré epuisé du boulot ce soir. Il fait chaud.

Et puis en rentrant, mes bébés m'avaient fait un drôle de cadeau... des Mickeys, c'est mignon.

Sinon je crois que BFMTV est une pravda TV. En deux soirs chez Ruth Elkrief, trois ministres, trois invités, c'est beaucoup.

Mais je préfère aux billets abjects de militants de la vraies droites qui vomissent sur des gens estimables,comme Juppé. ils devraient plutôt s'interroger sur leur nocivité et leur responsabilité dans les deux dernières défaites présidentielles. Hollande et Taubira, hier, Macron aujourd'hui, c'est eux. 

Je préfère manger mes têtes de Mickey finalement. Et ce weekend, puisque la vraie droite m'insulte, qu'elle se rassure, je n'irai pas voter pour elle.



lundi 5 juin 2017

Joyeux anniversaire (6 ans déjà)

Y a 6 ans, pendant la nuit, grand bébé est né. Je suis devenu papa. C'était chouette.

Il pleuvait voilement. C'était une nuit de samedi au dimanche. Finale du Top 14 vue à la maternité, Toulouse gagnait son dernier Brenus contre Montpellier. Weekend de Pentecôte. 

Hier soir nous fêtions l'anniversaire du grand bébé. Clermont a enfin gagné une finale. Weekend de Pentecôte, encore.

Fin des vacances pour moi, des jolies vacances. Et une journée avec mes deux bébés. Une journée tranquille, à fêter mon grand bébé qui a 6 ans. Déjà. 

dimanche 4 juin 2017

Galia, shiba inu en grande forme

Pour l'anniversaire de grand bébé, Galia est en immense forme...


Et elle aime à se gratter sur ma verte pelouse
 

Il est loin le temps de la morsure de vipère, qui lui a fait tant mal. Et c'est tant mieux...

Insoumis, ça veut dire abject et ordurier ?

Mélenchon fait un sans faute dans l'ordurier durant cette campagne. Après avoir instrumentalisé la mort d'un zadiste Sievens et accusé Cazeneuve d'assassin, Melenchon accélère dans le dégueulasse.

Les mots ont un sens, et Mélenchon est trop intelligent et raffiné pour ne pas les utiliser la légère. Accuser un ministre de l'interieur de "beaucoup fait gazer" des gens, c'est simplement à vomir.

Les insoumis ont passé leur journée hier à s'émouvoir des mots (pas très malins mais bon) de Macron. Ils devraient plutôt s'inquiéter de la multiplication des dérapages de leur guide suprême. 

Si Front républicain il doit y avoir, j'espère qu'il se fera contre les candidats de la France Insoumise. Et en tous cas à Marseille, il faut espérer dans cette circonscription qui a accueilli le parachuté Mélenchon une victoire de toute personne sauf lui. Que cet homme foule les rangs de l'Assemblée serait  une abomination pour la république.
Si cela doit passer par une victoire du candidat Mennucci, et bien soit...

samedi 3 juin 2017

Lumière morte et larmes lumineuses

Coup de cœur bête sur un vieux livre. Je viens de finir Lumière Morte de l'immense Michael Connelly.

Le dernier chapitre m'a fait avoir une larme sur mon transat. Ceux qui l'ont lu, et font comme moi en lisant les auteurs "dans l'ordre" auront peut être eu aussi ce genre de sentiment. Personnellement, ça m'a touché.

Je n'avais pas lu de Connelly depuis l'été dernier. Cet auteur est un auteur de vacances qui se dévore autour d'une piscine.
A un moment de la lecture, j'avais l'impression de lire un des blogs de mon ami Nicolas. Je sais qu'il apprecie cet auteur : sur certaines pages c'etait surprenant. 

A part ça j'espère qu'à Nîmes ils profitent de la feria, et que la pluie et les delinquants Anti-corrida qui polluent l'espace pub,ici et la société avec leurs manières de zadistes n'empêchent pas la fête.

Ici on prépare l'anniversaire des 6 ans du grand bébé. Espérant un ciel clément. 

Déluge

Il n'a duré que quelques minutes mais wouaouh

vendredi 2 juin 2017

Panoramique du Gard - Estezargues

Un panoramique du village d'Estezargues. Pas un grand village du Gard, mais un charme de fou, comme tous ces petits villages

Sinon à titre personnel, en deux semaines et demi j'aurais parcouru à pied quasiment 200 km (course rapide je suis fier de moi 😅). Des villages du Gard que je ne connaissais pas j'en ai fait plein. Et pas loin !

Chez soi c'est souvent fantastique. C'était la conclusion de l'Alchimiste de Paolo Coelho : les trésors sont souvent sous notre cul, et c'est pas forcément la peine d'aller très loin. 

A 15 bornes de chez moi j'ai des paysages fascinants. Et des villages top.


jeudi 1 juin 2017

Instagram de Mai : bières et piscine

Il a fait beau en Mai. La piscine a tourné plein badin

J'ai bronzé

Les bébés se sont amusés comme des fous

J'ai bu des bières.

Beaucoup

Des cafés matinaux aussi

Je suis allé à la messe en provençal dans les arènes de mon village

Et à Marseille qui fêtait le rugby

Et nous avons mangé les premières fraises de Montfaucon


J'ai l'impression que Mai a été formidable. En trois semaines de vacances j'ai marché quasiment 200 km, et vu découvert bien des villages. 

La reprise au boulot sera dure... mais ça sera une autre histoire...