mercredi 3 août 2011

La première secrétaire candidat VS le blogueur : le pas combat du siècle...

Il y a des sujets comme ça, qui mériteraient qu’on s’en branle (mot vulgaire mais du niveau de la polémique). Mais comme tout le monde en parle et prend position, et que s’en suit une délicieuse polémique politichienne droite contre gauche, ben je vais donner mon avis là-dessus aussi… Comme un petit mouton qui suit le troupeau…

Martine Aubry porte plainte contre un blogueur, que personnellement je ne connaissais pas. C’est un ancien cadre de l’UMP locale, et il fait parti d’associations bien à droite. Il a relayé les rumeurs et les saloperies qui ont pu être dites à un moment sur Martine Aubry. Cette dernière a porté plainte contre ce blogueur. Et depuis, sur certains blogs (pas tous loin s’en faut), ça se déchaine…
A droite, certains hurlent contre l’atteinte à la liberté d’expression, et raille la gauche qui ont été les premiers à défendre les blogueurs de gauche attaqués par des élus UMP. Les soutiens d’Aubry la défendent, et l’ami Nicolas vient pondre un billet plein de nuance (smiley) sur la « petite blogosphère de droite ».
On y est dans la polémique qui fait que la politique est belle, à se demander qui de tel camp ou l’autre pue le plus

Alors mes remarques… D’abord le blogueur incriminé. Liberté d’expression oui. On a droit d’écrire des conneries. Par contre, quand on insulte les gens, quand on les diffame, quand on les blesse, quand on leur balance des seaux de merde à la gueule, je n’ai aucun état d'âme à les voir se prendre un boomerang dans les dents.
Le net a une sale image auprès de certains, aussi à cause des saloperies qui peuvent s’écrire sur un tel ou un tel. Le mec était militant UMP et il est bien à droite ? Rassurons nous, certains bien à gauche qui portent comme étendard suprême la tolérance, la solidarité citoyenne etc, etc, se régalent parfois à écrire les pires saloperies sur des gens de droite.
J’ai toujours trouvé ça nauséabond : je ne vais pas applaudir quand les étrons numériques viennent frapper des gens de gauche, même ceux comme Aubry je n’ai pas grand affection.

Ensuite il y a Martine Aubry, première secrétaire du PS. Elle prétend à la fonction suprême de président de la République. Et s’abaisse à répondre à un petit blogueur anonyme dont l’influence doit se limiter à pas grand-chose. C’est son problème, à Martine Aubry. Je ne suis pas sur que cela lui fasse une publicité d'enfer, mais c’est son problème…
Après tout, Nicolas Sarkozy, qui n’a pas fait grand-chose en début de mandat pour la grandeur du poste de Président, portait aussi plainte à tout va, contre des fabricants de poupée ou des compagnies d’avion low cost… Et il me semble que nous étions quelques uns à s'en moquer...

Il y a après la partie de la blogosphère de gauche qui soutient aujourd’hui Martine Aubry dans sa démarche, contre le vilain blogueur UMP qui fricote avec des associations bien à droite. Et donc certains collègues de droite qui s’en émeuvent et aimerait que ces derniers aient la même réaction de « solidarité citoyenne » (sic) quand un de leur camarade blogueur de gôche (la vraie, la pure, la belle) se voit attaquer par un élu UMP qui se sent diffamé.

Il y a le fond. La liberté d’expression a autant de valeur qu’elle provienne d’un proche de l’UMP et de riposte laïque que quand elle vient d’un gars de la « gauche citoyenne ». Mais pareillement, une saloperie est une saloperie qu’elle provienne d’un clavier « de gauche » ou de « droite ».
Et il y a la forme. Demander à un militant qu’il tape contre son camp est idiot et ne sert à rien. Il n’y a pas si longtemps, j’étais aussi énervé de voir la mauvaise foi (ou ce que je considérai comme de la mauvaise foi) dans la blogosphère de gauche, du centre, ou de droite. Et finalement, à quoi bon ? Demander à un ségoliste de taper sur Royal quand elle dit ce qu’on considère une fève est idiot et inutile. Parce que le ségoliste trouvera qu’au contraire sa dame a dit quelque chose de pur et de beau… Et que c'est comme ça. C'est le militantisme. Et quand on blogue militant, on n'est pas objectif, et ce n'est pas ce qu'on nous demande...
Et que de toutes manières, quand on a un camp et une famille, on n'y tape pas dessus. A la rigueur on se tait. Mais on n’y tape pas dessus. C’est comme ça. Ca peut faire chier certains, mais aujourd'hui (ce n'était pas le cas hier, et certaines discussions de comptoir m'ont fait évoluer sur cette question) je trouve ça normal…

Enfin, je n’ai jamais considéré, pour ma part, que la gauche plus que l’UMP et Sarkozy, serait celle qui défendrait le mieux des valeurs telle que la liberté d’expression, la liberté du net, la morale politique, la démocratie. Donc je ne m’offusque pas de voir Martine Aubry s’abaisser à attaquer un blogueur. Je m’offusque (bien grand mot) davantage quand elle nous chante que le PS sera celui qui sauvera la démocratie et la morale publique. Je ferme les yeux, en pensant au Languedoc, à Marseille, et aux urnes bourrées des élections internes au PS en 2008.
Mais qu’elle défende ce qu’elle considère être son honneur, rien de choquant. Et puis pendant qu’elle fait ça, elle ne nous parle de créer des postes nouveaux dans la culture, et c’est plutôt une bonne chose pour tout le monde.

Finalement, j’aurais parlé d’un sujet que je trouve bête, petit, pas intéressant. Et j'en aurais fait une page...
Quand je parle de la lassitude de blog (au risque d'en faire "chier" certains...), je me dis que je ne fais rien pour que ça aille mieux...

18 commentaires:

  1. La liberté d'expression n'a pas pour corollaire la liberté d'arroser impunément autrui avec des torrents de merde, qui plus est sans apporter la moindre preuve de ce qui est avancé...
    En passant des paroles aux mots Martine montre qu'elle tient le cordon de la chasse d'eau. Un petit parfum de canard WC dans la cuvette ne fera par de mal.

    RépondreSupprimer
  2. Falcon: tiens, j'ai répondu à Corto avant d'avoir lu votre billet, qui est sans doute inspiré par une complicité d'alcoolique homosexuel, hmm ?
    Ce type est indéfendable.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que Martine Aubry n'avait pas d'autres choix. Le Nery sera condamné à un machin symbolique (et il le mérite, il a refusé d'effacer un billet...), il ne s'est pas contenté de dire une connerie, il a refusé de répondre à une injonction ...

    Il fallait qu'elle attaque sinon les conneries allaient proliférer.

    Pour la forme, je n'ai pas sauté sur l'occasion pour défendre Martine Aubry, je suis ouvertement rentré dans le lard de deux blogueur qui n'ont fait preuve d'aucune retenue quant au fond de l'affaire (le début de mon billet).

    C'est elles qui se fait rentrer dans le lard alors que c'est elle qui est diffamée et insulter.

    Corto arrive à faire un miracle : un billet d'attaque généraliste (et il vient pleurer dans les commentaires chez moi parce qu'il ne dit rien de mal, sans se rendre compte que ça revient à une attaque brutale). Quant à Vallenain, il fait un billet pour le principe, pour buzzer, sans avoir lu la moindre information à ce sujet, il a senti le sujet dans le vent.

    Je leur ai donc donné un coup de pied au cul, c'est tout ! Il était 23 heures, environ, et j'avais un autre billet en une de mon blog largement avant 7 heures...

    RépondreSupprimer
  4. Clic, tiens, y'a Suzanne.

    RépondreSupprimer
  5. "En passant des paroles aux mots Martine montre qu'elle tient le cordon de la chasse d'eau" (Tambour major)
    ha ha ha !
    (et devise et versa)

    RépondreSupprimer
  6. Tiens ! FalconHill, malgré son alcoolisme et son homosexualité Suzanne a fait un très bon commentaire chez Corto.

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas, merci, mais vous remuez le couteau dans la plaie, j'ai déjà avoué que j'aurais tant aimé être bisexuelle (vive la diversité!) mais hélas, non!
    Et arrêtez avec ces rumeurs, alcoolique, moi ! je bois, c'est tout !

    RépondreSupprimer
  8. Suzanne,

    Mais c'est normal ! Il fait que les petites vielles de 71 ans s'hydratent.

    RépondreSupprimer
  9. Bordel, on peut pas manger tranquille (10 commentaires pendant mon repas) !

    Tambour,
    Oui pour le début. Non pour la fin, parce que Martine Aubry n'est en rien un exemple qui fera que les WC sentiront meilleurs (je ne referai pas la liste...)


    Suzanne,
    En fait ce type je m'en fous. Mais oui, quand on écrit des saloperies, il ne faut pas pleurer quand après on se prend une baffe... (que l'on soit blogueur de droite ou de gauche bien sur)


    Nicolas, on a toujours le choix. Elle a fait le sien, très bien.

    Sur la forme, je ne considère pas que tu es dans ceux qui ont sauté pied joint dans la défense.


    Après, je vous laisse discuter tranquillement :)

    RépondreSupprimer
  10. Il y a des mois que je reçois des mails de personnes bien intentionnées, qui mettent en cause M. Aubry.
    J'ai fini par me fâcher et mettre tout ce beau monde aux indésirables.
    Si j'avais été l'objet de ces médisances, j'aurais probablement porté plainte !

    RépondreSupprimer
  11. Solveig, sans doute. Elle se défend, et je n'ai rien à dire contre ça.

    Par contre, ça m'arrive aussi de recevoir dans ma boite aux lettres des saloperies dites sur des gens de droite (même qui sont présidents des fois). Et bon, là aussi, s'ils portent plainte, peut être est ce considérable aussi...

    Je dis ça, parce que j'ai le souvenir de certains élus de droite qui ont gueulé contre des blogueurs ou autres qui balançaient des saloperies sur le web. J'ai aussi le souvenir que les positions de chacun n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  12. "Et quand on blogue militant, on n'est pas objectif, et ce n'est pas ce qu'on nous demande."

    autant fermer sa gueule dans ses cas-là.

    Je ne milite pas pour faire plaisir ou pour une place. C'est bête, j'ai loupé une carrière de lèche-cul.

    RépondreSupprimer
  13. David, tu remarqueras que je ne te demande rien. Alors le "ferme ta gueule", je le prends mal.

    Milite, tu as raison. Je l'ai fait étant plus jeune. Je ne te demande pas d'être objectif (je m'en moque), par contre je ne me la fermera pas non plus.

    D'autant plus qu'il ne me semble pas t'avoir manqué de respect, ni sur ce billet, ni ailleurs (sauf erreur de ma part...)

    RépondreSupprimer
  14. le "ferme ta gueule" ne t'était pas du tout adressé. Je m'excuse platement ! Je m'adressais plutôt au militant droit dans ses bottes et ses idées.

    Tu as fait un billet très en douceur. Et je voulais répondre (à coté il faut croire) sur un ton plus général.

    Le militant ne doit pas oublier d'être objectif sinon on est certain d'aller vers la bérézina électorale, comme en 1993 pour le PS. (et ça je m'en souviens bien)

    RépondreSupprimer
  15. David, merde...
    (sérieux, je suis confus)

    Euh, bien, euh... Oui, excuses acceptées (et prends les miennes aussi, je suis le roi des cons de lire les commentaires n'importe comment). Et buvons un coup.

    Et sinon sur le militant, oui, on est d'accord...

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  16. J'ai déjà le petit rosé.

    et merde je n'avais qu'à me relire aussi

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...