vendredi 12 octobre 2018

En marche vers un ras le bol fiscal dans le Gard

LREM et ce qui reste de ce gouvernement fantôme ne cesse de le hurler : les impôts baissent. Youpi. Sinon, comme le répètent les députés LREM (qui connaissent par cœur les éléments de langage présidentiel), si tu paies plus cher c'est que tu es un riche (donc bouh c'est laid), où que ta mairie ne jour pas le jeu.

C'est le cas de mon village. Roquemaure est souvent dans le midi Libre en ce moment. Que ce soit contre ce projet de PLU délirant (j'en écrirai un billet tiens). Ou pour sa politique fiscale abjecte.
Roquemaure, pourtant dirigée par une municipalité de la "vraie droite", a augmenté ses taux de 25% en Avril.
Midi Libre parle de ce village fantastique, dont l'adjoint au village (vraie droite je le rappelle) pourrait être très en Marche, tant il se fout de nous.

L'article est délirant. En plus de nous massacrer fiscalement et d'avoir des choix hasardeux qui ont ruiné la commune, la municipalité se fout de notre gueule. Totalement.
La commune de Roquemaure (Gard) n’a pas augmenté son taux de taxe d’habitation depuis 2008. Mais elle devrait lui rapporter beaucoup plus cette année (+24 %). La municipalité a en effet décidé de supprimer un abattement : "Un cadeau que la commune faisait, qui n’est pas obligatoire. L’État fait déjà un cadeau de 30 %. Nous avons considéré que cela serait indolore, à part pour les 20 % non exonérés", justifie l’adjoint aux finances. Cet abattement correspondait à une somme de 50 et 65 €. "Ce n’est pas énorme, insiste l’élu. Et notre taxe d’habitation est très basse. 83 à 84 % des gens sont déjà exonérés". Il précise que la ville a besoin "de collecter" alors que les dotations de l’État baissent depuis 2014. "On a perdu 300 000 €. C’est énorme !". La fin de l’abattement, plus la mise en place de la taxe sur les logements vacants devrait en partie compenser. Enfin, Roquemaure appartient au Grand Avignon, qui a augmenté son taux. Alors l’addition finale sera-t-elle vraiment indolore ?
Indolore qu'il dit ce brave élu... On dirait du Aurore Bergé. 

Je fais parti des "privilégiés". Ceux qui travaillent pour payer des impôts, et pour financer les baisses et les aides pour les autres. Je me suis pris au mandat précédent des hausses d'impôts sans précédents : allocation familiale, quotient familial, j'ai tout supporté.
Et je continue. Pour aller travailler avec mon véhicule diesel, je paie. Pour amener à l'école avec cette même voiture, je paie. Je me fais fracasser. En plus je me chauffe au gaz. 

Je paie la cantine et les activités scolaires de mes enfants pleins pots. Aucune aide. La prime de rentrée scolaire, bien sur, je la paie pour les autres. 
Et non je ne vis pas dans le luxe. Je bosse jusqu'à tard le soir. Mais j'ai le salaire limite qui fait je suis un "privilégié". Je bosse pour payer des impôts. Je suis un honnête père de famille qui s'occupe et éduque ses enfants. Et je paie pour les autres.

Donc je reviens aux déclarations de mon élu. Grace à lui, je paie 15% de plus ma taxe d'habitation. Cela lui permettra de faire des investissements totalement délirant et de dépenser mon argent à des études d'urbanisme qui mettront des HLM en face de chez moi.
Hier, ma taxe d'ordure ménagère était augmenté de 10%. Pour un service dégueulasse. Au mandat précédent, les ordures ménagères étaient gérés par un service local. Le coût était bas, mais le travail était fait tous les jours, par des agents qui connaissaient et aimaient le village. Aujourd'hui, Véolia passe trois fois moins qu'avant. Le résultat est déplorable, et il est plus cher. Bravo les gars !

Pour finir, que mon député En Marche et ses copains ne la ramènent pas. Le gouvernement savait très bien que son coup de rabot fiscal était un coup d'épée dans l'eau qui n'aurait qu'un impact : faire augmenter les impôts locaux. En disant "dans 4 ans on supprimera pour une partie des gens la taxe d'habitation", il fallait être juste idiot pour ne pas imaginer que certains se serviraient sur la bête. C'est humain. 
Comme c'est facile de dire aux collectivités de faire l'effort, pendant que nous on change la piscine de Brégançon et les services de vaisselle de l'Elysée. Et c'est dégueulasse de parler de "hausse du pouvoir d'achat" quand 20% des ménages se font massacrer fiscalement, et que demain le carburant va encore augmenter. 

Jusqu'à quand cette mascarade va t'elle durer ?

Demain je parlerai du PLU tiens... La aussi nous avons une gestion délirante...

4 commentaires:

  1. (Hum, de vous à moi : faites un troisième gosse... ça vous fera des allocations en hausse exponentielle, une demi-part en plus sur votre feuille d'impôts sur le revenu -donc des déductions conséquentes-, des avantages et réductions dans des tas d'endroits, etc.
    Pensez-y. Sérieusement. Faire un troisième enfant serait une façon admirable de moins vous faire plumer par le système.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais je n'ai pas envie d'avoir des enfants pour des raisons fiscales.

      Et s'ils plument comme ont plumé sur le deuxième, pourquoi ne le ferait il pas sur le troisième, surtout si les parents travaillent et cotisent ?
      Nous ne sommes pas les oisifs qui profitent d'un système qui rend l'impôt injuste.

      Supprimer
  2. Je n'en suis pas certaine, mais si j'ai bien compris, en 2020 quand la taxe d'habitation sera supprimée,l'Etat doit compenser euro pour euro (en principe), donc les communes qui auront une taxe élevée seront gagnantes! Non? Ce n'est peut-être pas aussi simple...
    J'ai regardé la carte des taxes par commune, j'ai consulté quelques communes de ma connaissance qui n'ont pas augmenté cette année et les montants sont fort différents : cela va de moins de 10 % pour ceux qui n'ont pas intégré la taxe départementale à plus de 24 % pour les autres...
    Bon courage en tout cas. Chez nous cela n'augmente pas mais nous sommes déjà à 22 % avec la taxe départementale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michelle, il y a de ça mais je pense que c'est encore plus simple et plus pervers que ça.

      En Marche avait sorti cette idée électoraliste alors qu'ils n'avaient aucun élu local en fonction de maire. C'était facile de dire "d'ici 4 ans on supprimera votre taxe locale", sans rien dire d'autres. Certains ont donc anticipé cette baisse, en faisant payer sur les peu qui restaient payeur, ce que l'état leur enlevait par une loi électorale.

      Alors Darmanin peut faire des coups de pubs sur les relevés d'impôts : ils assèchent des communes qui vont se rattraper comme ils peuvent. Sur les gens solvables comme moi.

      Quelque part tu as raison, cette loi fait que mécaniquement les impôts locaux vont augmenter. Et politiquement Edouard Philippe et les députés En Marche auront beau jeu de dire "c'est choquant ces maires qui augmentent les impots ! faudra voter "en marche" aux élections municipales". C'est scandaleux.

      Mais encore pire ceux sont ces maires dit "de droite" (comme le mien) qui fait une politique fiscale injuste, abjecte, en prenant en plus les gens pour des cons. Ils sont au top

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...