mardi 9 juin 2009

Faut il passer le karsher au PS ? (et laisser la place à Aurélie Filipetti ?)

« Ne vous inquiétez pas brave dame, on va vous passer tout ça au karcher ». J’imagine bien, à la lecture de cette dépêche, Aurélie Filipetti tenir ce prompt discours à la triste militante socialiste…
Je suis volontairement taquin et la député socialiste n’a pas tout à fait employer ces termes. Mais « il faut tout changer du sol au plafond », oui, une fois de plus, pourquoi pas…

Ce matin, je l’avais entendu à la radio. Pour elle, il fallait visiblement. « changer également les personnesCeux sont les mêmes qui sont aux affaires au PS depuis 30 ans, il faut changer maintenant », voilà en substance ce qu’elle a dit, la député de Loraine. C’était à la radio, mais j’imaginais le sourire en coin « et comme je ne suis pas en place depuis 30 ans, je veux bien une bonne et belle place » pouvait elle penser…

C’est doublement, je trouve, à mourir de rire. D’abord, le grand vainqueur à gauche n’est pas un jeune loup de la politique. A l’époque où j’ai commencé à m’intéresser à la politique, je croyais que Daniel Cohn-Bendit était un personnage des livres d’histoire, comme de Gaulle ou Pompidou. Et puis non, il était élu à Francfort… Et aujourd’hui, en 2009, 41 ans après, c’est la grande star d’une soirée de Juin. Mai 68, Juin 09, ça fait du temps… Comme quoi, les vieux ne sont pas forcément « usés, vieillis, fatigués », comme dirait l’autre…

Et doublement à mourir de rire disais je, car Aurélie Filipetti a raison par l’absurde. Il faut changer beaucoup de chose au PS. Dont cette manière de concevoir la politique. Je ne cache pas que je n’apprécie pas du tout la manière qu’ont Elisabeth Guigou ou Jack Lang de concevoir la politique. Je ne trouve pas le parcours d’Aurélie Filipetti plus louable. Et pour être clair, être jeune ne sert strictement à rien quand on a déjà des attitudes de vieil éléphant…
Ce billet de notre ami Autheuil exprime clairement le malaise que j’ai devant les leçons de morale d’Aurélie Filipetti.

Conseillère municipale Verts de Paris. Les verts lui refusent apparemment l’investiture, elle quitte le parti de manière flamboyante. Je me souviens d’une soirée de discussion sur le feu blog de Guy Birenbaum. Pour finalement réapparaitre dans l’organigramme de campagne de Ségolène Royal, et se faire parachuter en Meurthe et Moselle pour un joli poste de député. Et comme ce poste était bancal en raison de probable réforme des circonscriptions, et que vivre de la politique c’est plus qu’un métier, elle s’est faite investir aux élections européennes…
Et autant la non élection de Karim Zéribi dans le Sud Est me peine sincèrement (merci l’autre parachutage au PS…), autant celle d’Aurélie Filipetti…
Et c'est dommage je trouve. Parce que cette femme, je la trouve intéressante, vraiment charmante, sympathique aussi. Et je lui trouve du talent. Mais il y a ces actes qui me dérangent. Ca me dérangeaient quand c'étaient Lang, Guigou, Perben ou Douste Blazy, ça me gène forcément quand c'est Aurélie Filipetti ou une autre...

Je ne suis pas de gauche mais de droite, donc finalement ce qui se passe au PS, théoriquement, m’importe peu. Mais je ne peux être que d’accord avec Aurélie Filipetti : il faut changer les mentalités en politique. Ca évitera à 60% des électeurs de dire aux politiques "allez vous faire encadrer !", et de formenter un futur 21 Avril...
Changer les mentalités et la manière de faire de la politique au PS notamment. Par exemple, pour les « royalistes », laisser travailler l’actuelle direction. Ou simplement respecter le vote des militants. Les « excuses médiatiques » de Ségolène Royal, ou les moqueries incessantes d’un Rebsamen sur tout ce qui sort de Solférino, ça fait parti peut être des choses à changer.

Enfin, j’écris aujourd’hui sur le PS, j’aurais pu écrire sur l’UMP dans le sens « faite ce que je dis pas ce que je fais ». Tout député européen élu ira à Strasbourg et y siégera ! Tous, sauf Brice Hortefeux, faut pas déconner non plus…
Et je soupire quand même. Car quand on est républicain, on espère autre chose de l’opposition… De la majorité aussi. De la classe politique, tout court...

17 commentaires:

  1. Tant qu'il y a de l'espoir !

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi Falcon

    RépondreSupprimer
  3. Évidemment qu'il faut avoir de l'espoir, dans ton camp et dans ceux des autres. De l'espoir pour notre joli pays...
    Il nous reste ça, l'espoir... (parce qu'en fait je suis très pessimiste, mais chut je ne le montre pas ^___^)

    Bon courage en tous cas. Et on suivra ce soir ce qui se passera à Solférino...

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Tiens ! Salut Elmone !

    FalconHill,

    Tu as bien de la chance d'avoir de l'espoir ! Je ne désespère pas mais j'ai l'impression que les 10 prochaines années "politiques" sont tracées...

    RépondreSupprimer
  5. j'aurais de l'espoir si le PS se passait de Valls, Filipetti, Royal et Lang entre autres et sur le nombre il y en a deux jeunes. (bon on maigrirais mais on pourrais travailler à refaire le parti détruit par tous les à peu près)
    Quand à Daniel il était déjà politicien retors au temps de notre jeunesse. Plutôt contente du résultat des verts si cela dure et sur leur ancienne ligne parce que là ils ont eu les voix de plein de copains socialistes et c'est bien mais aussi de membres de ma famille vieille droite

    RépondreSupprimer
  6. Aurélie, ce qu'elle fait c'est pas mimi.

    RépondreSupprimer
  7. Salut Nicolas, ça va ?
    Au fait, je n'arrive plus à laisser des messages sur ton blog politique.
    Quand j'essaie d'aller voir les commentaires, Internet explorer se bloque ..

    RépondreSupprimer
  8. Essaie un autre navigateur dans l'attente que je trouve le moyen de réparer ça. Désolé (d'autres m'ont signalé le problème également).

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas, surtout pas !!!

    Comme ça ils passent à FF ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Je rejoins Aurélie Filipetti dans sa volonté de moderniser le paysage politique actuel.

    Je l'avais entendu à un colloque sur la Réforme de l'Etat, elle était vraiment très pertinente. Je pense que le PS a besoin de se débarrasser de pas mal d'apparatchiks qui nuisent à son renouveau idéologique.

    RépondreSupprimer
  11. Pétard, je m'absente une matinée et ça discute bien :) Bon, je valide ce que dit Claudio, rien ne vaut FF ou Chrome (enfin, tout vaut plus que IE ^__^).
    Mais j'arrive bien à poster chez Nicolas. Heureusement, je serai malheureux sinon...

    Mancioday : ce que tu dis rejoints ce que je pense de ce que dit Filipetti, qui est tout sauf bête. Mais dans ce cas, pourquoi a t'elle une attitude politique digne de ces vieux éléphants dont elle veut se débarasser ?
    C'est comme Montebourg. Son diagnostic sur le cumul de mandats est bon. Il serait meilleurs s'il ne s'était précipité l'an passé à la tête du conseil général de son département.

    Se débarasser des apparatchiks oui. Mais remplacer les apparatchiks actuels par des nouveaux apparatchiks comme le sont Peillon, Filipetti, même Hamon, ça serait, je crois, une erreur pour le PS.

    Voilà mon problème avec Filipetti. Que ça soit une personne comme elle qui donne des leçons de "modernisation de la vie politique", cela m'amuse. Et me désespère en même temps... Car son attitude politique, passer de parti en parti et jongler de circonscription en circonscription, pour s'assurer la confortable rente de son mandat, ce n'est pas très "moderne" comme attitude je trouve...

    Bonne aprèsmidi à tous

    RépondreSupprimer
  12. Je n’en sais pas plus que toi sur elle ;)

    Par contre, contrairement à toi, je pense qu’on a forcément besoin de piliers pour bâtir un parti. Le MoDem qui voulait s’en priver, a été contraint d’utiliser quelques « vedettes » (Corinne Lepage, J.F Kahn). La visibilité est un vecteur essentiel pour sortir victorieux d’une élection.
    Il faut que les jeunes pousses qui émergent au PS prennent d’avantage d’influence au sein du conseil national. Par contre, les vieux ténors qui alimentent les rumeurs et les complots peuvent partir en retraite.

    RépondreSupprimer
  13. Bon, mis à part sa trajectoire un peu risible, je suis d'accord avec cette jeune femme: il faudrait tout bouleverser au PS. Ah, zut! J'oubliais un détail: je ne suis pas au PS, simplement sympathisant…

    RépondreSupprimer
  14. Coucou : oups, moi non plus... Et en plus je suis de droite...

    Bon, tu as raison (allons boire un verre ^___^)

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Très bonne analyse de la situation… (soupirs)

    RépondreSupprimer
  16. @ Falcon

    Je te réponds plus longuement ici sur le PS ;)

    http://reversus.fr/le-ps-mort-ou-survie

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...