lundi 12 décembre 2011

Chic : on aura le choix, à droite...

L’électeur de droite que je suis devrait être ravi. J’ai le choix pour 2012. Un magnifique choix. Dominique de Villepin candidat, ça ajoute un bulletin possible de plus à mettre dans l’enveloppe.

Nous avons donc, sur la liste de départ à droite, le choix entre le sortant Nicolas Sarkozy, ses anciens ministres Hervé Morin et Christine Boutin, Dominique de Villepin donc, Nicolas Dupont-Aignan. Je rajoute à la liste François Bayrou.
Et si le matin, quand je vais prendre ma place au bureau de vote, je me fais voler mon iPhone par un jeune délinquant qui veut twitter, ou mon petit déjeuner par une Falconette affamée, j’aurais même la possibilité d’un bulletin Marine Le Pen.

Le grand choix je vous dis… Quand je pense qu’à gauche ils n’ont que Hollande, à la rigueur Chevènement ou la charismatique pleine d'humour et de tolérance Eva Joly… Ou alors Mélenchon, Poutoux (vous savez, le Besancenot nouveau) ou Arthaud (la Laguiller nouvelle).
Alors beaucoup voient, ce matin, un deuxième tour Hollande – le Pen. J’imagine que hier soir à gauche, certains devaient faire une farandole de joie.

Ca me rappellerait presque, pour ma part, 2002. Le choix, je l’avais aussi à droite. Chirac, Bayrou, Madelin, Boutin. Ajoutons Lepage (ancienne ministre de Juppé, mais elle a fait tellement de balades que je ne sais plus trop où elle est…). Et aussi Le Pen père et Megret.
A gauche aussi y avait le choix. L’histoire a donné ce qu’elle a donné… C'était un 21 Avril. Il faisait beau ce jour là.

Non, moi hier soir j’avais une première inquiétude. Les services techniques de ma mairie auront-ils suffisamment de panneaux d’affichage électoraux ? Parce que vu le nombre potentiel de candidat, il risque d’en falloir, des panneaux d’affichage. Et puis dans le bureau de vote, ça en fera du papier pour faire des bulletins, dont une immense majorité finira à la poubelle…
Bon, pour la table, on en a des grandes. En plus on change de bureau de vote pour prendre plus grand : on aura la place pour le mettre, les bulletins…

Plus sérieusement, je me demande à quoi cela rime tout ça… Et je me dis que tous ces blablas pour finalement lâcher l’affaire à deux mois de l’élection, c’est peut être un peu dommage. Mais bon, ça amuse.
Pendant qu’on parle de ça, on ne parle pas de ces délicieuses odeurs de « République Irréprochable » qui émanent d'un coté et de l'autre de l'échiquier politique…Et on constate que, quand même, ça sera long encore 5 mois à tenir…

9 commentaires:

  1. Ah ben tiens ! C'est l'objet de mon billet à paraitre dans le Lab d'Europe 1 dans les prochaines heures.

    Oui, il y a de quoi se réjouir à gauche.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui compte n'est pas la polarisation, mais le programme, mais bon, merci du lien.

    RépondreSupprimer
  3. Pour un fervent antisarkozyste comme toi, c'est une aubaine, tous ces candidats, non ? ;)

    RépondreSupprimer
  4. Que vois-je !
    Tu mets Bayrou dans le même sac que Villepin ou Morin qui plus est en dans les candidats de Droite !

    RépondreSupprimer
  5. CC, même pas.

    Nico007, oui. Bayrou n'est pas de gauche. S'il est au deuxième tour contre Hollande , il sera soutenu par la droite.

    RépondreSupprimer
  6. @Falconhill

    Bayrou n'est pas non plus à droite car si il au deuxième tour contre Sarkozy, il sera soutenu par la gauche ;)

    Il est un véritable centriste :)

    RépondreSupprimer
  7. AG59, oui mais je pense que la gauche votera à gauche au premier tour, et pas pour Bayrou.

    Alors que l'électeur de droite pourrait et pourra se rabattre sur Bayrou. Comme il l'a fait depuis l'invention de l'UMP d'ailleurs.

    (Après, être de droite n'est pas une insulte)

    RépondreSupprimer
  8. Bayrou aura des vote de la droite a tendance centriste, de la droite déçu par Sarkozy et des déçus de Hollande et de Eva Joly (ce qui est déjà pas mal ^^)

    Je suis centriste, je votais aussi à droite et à gauche avant. Donc être de droite n'est pas du tout une insulte, je te rassure ;)

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. L'insulte ou l'attaque personnelle non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...