vendredi 21 novembre 2014

Kader Arif : enfin une bonne nouvelle

Je viens de recevoir sur mon iPhone l'information que Kader Arif venait de donner sa démission du gouvernement. C'est une excellente nouvelle.

Kader Arif aurait dû être démis de ses fonctions après sa bourde inacceptable sur les otages français du Mali à l'Assemblée Nationale. Pour se faire mousser, il avait annoncé en grande pompe la libération des otages français au Mali... Avant de se raviser quelques instants plus tard, revenant au micro pour dire qu'en fait non il avait eu une mauvaise information, tout ça... 
Tant de légèreté aurait du lui valoir un renvoi pur et simple. Mais la légèreté et l'amateurisme ne sont pas forcément sanctionnés sur ce mandat là... Harlem Désir a été promu secrétaire d'état, et Moscovici commissaire européen. Donc bon... 

La mauvaise nouvelle est que Kader Arif a été remplacé... Cela aurait été bien de supprimer le secrétariat d'état aux anciens combattants. Le ministre de la Défense pourrait assumer cette mission.
Mais bon, il faut donner des places aux copains, donc bon...

21 commentaires:

  1. J'y vois une autre bonne nouvelle : la lutte pour la transparence fonctionne et commence à porter ses fruits.
    Donc la lutte contre le copinage, la corruption, les divers délits financiers (que d'autres voulaient supprimer du champ d'intervention de la Justice) c'est à dire aussi la fraude fiscale et sociale qui nous coûtent si cher.

    RépondreSupprimer
  2. Pierrot a raison. Cela étant c'est aussi une mauvaise nouvelle. Ça decredibilis la classe politique (et la gauche mais c'est moins ton problème).

    Par ailleurs, sa bourde est minime : il reçoit un sms l'informant que les otages sont libérés et l'annonce en disant que ce n'est pas officiel. Il se fait tomber dessus quand il présente ses excuses parce qu'il a dit que ce n'était pas vrai. Tu peux le présenter comme tu veux et citer Le Figaro plutôt que Libé, les faits sont là. Les clowns de l'opposition (je parle des politiciens) se sont précipités pour réclamer sa démission et toi même quabd tu étais dans la majorité comme quand tu es dans l'opposition, tu dénonces ces guignolades d'appel à démission.

    C'était le préambule. Je laisserai un autre commentaire (un commentaire par sujet, les réponses sont plus faciles à suivre) mais j'en viens au contenu de ce commentaire.

    Depuis le début tu reproches ce truc à ce type et je ne comprends franchement pas pourquoi. Comme si c'était ta bête noire. Par exemple, tu ne pouvais pas saquer Peillon (je ne sais pas pourquoi et je m'en fous) et tu ne peux pas blairer Royal (je sais pourquoi et je comprends), tu n'as jamais appelé à leur démission.

    RépondreSupprimer
  3. Pierrot a souvent raison. et je suis d'accord avec son commentaire.

    Par contre, je trouvais sa bourde à l'assemblée minable, et méritant une démission. Cet homme a été décrédibilisé pendant toute la suite de son mandat... Mais bon, il n'est pas le seul. L'exigence n'étant pas une exigence de ce mandat...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle de ce mandat. Les autres sont terminés, et les urnes ont donné leurs verdicts.

      Supprimer
    2. Je ne cherche pas les choses compliquées.

      Surtout quand on me cherche sur des détails. Et avec des arguments aussi "faciles" que "et au mandat précédent ?".

      Enfin bon qu'on me rassure. On a le droit de critiquer Kader Arif, ou c'est un totem inattaquable ? (parce que bon, je n'ai rien dit de méchants ou d'insultants...)

      Supprimer
    3. Ne sois pas sur la défensive ! Je suis un copain, bordel ! Pas un troll ordinaire.

      Mais je me fous de ce type. Et des autres. Le seul truc qui m'intéresse est de savoir pourquoi lui. Par pour faire chier un pote, pour comprendre.

      Supprimer
    4. Quand même un point. Tu me parles mon "exigence d'exigence" sur les mandats précédents.

      Relis mes billets de l'époque. Je peux recevoir bien des critiques, mais surement pas celle là.

      Juste mes billets entre 2007 et 2012, sans forcément aller chez Chirac, que j'ai beaucoup aimé mais également beaucoup critiqué.

      Supprimer
    5. Je n'ai pas parlé d'exigence d'exigence. Seulement d'exigence. Et paf !

      Supprimer
    6. Je suis toujours exigeant avec les gens que je soutiens.

      Donc je crois que cet argument n'est pas un bon argument avec moi. Avec d'autres (y compris de ton camp) il est sans doute parfait. Avec moi non.

      Supprimer
  4. Mon deuxième commentaire. Je ne sais pas ce que tu as contre l'existence d'un secrétariat machin aux anciens combattants (je réponds aussi au commentaire que tu as laissé chez moi, je reviendrais pour le reste chez moi). Je ne suis pas pour les gouvernements resserrés mais pas non plus pour les gouvernements énormes... 35 - 40, ça me va.

    Si le poste n'existait pas :
    1. Il faudrait un directeur général aux anciens combattants et un autre pour les cérémonies du centenaire. Le ministre de La Défense devrait faire le boulot du secrétaire d'état pour la supervision de ces trucs.
    2. Le ministre de La Défense (quand j'écris La Défense, mon iPhone mais automatiquement des majuscule car je parle souvent du quartier de La Défense) a besoin d'un adjoint car, sinon, il passerait son temps à remplir les fonctions politiques (cérémonies, séances à l'assemblée et au sénat, reçue des casernes...) et aurait pas le temps de faire le job.

    Il y a des ministères où il faut être plusieurs pour faire le job (défense, EN, affaires sociales, finances,...) car il n'y aurait plus de temps pour le travail des dossiers.

    Sans compter que je ne me souviens pas que tu critiquais l'existence de ce ministère lors de la précédente legislatire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'important n'est pas ce que j'ai pour ou ce que j'ai contre. Ce n'est pas moi l'important...

      Après sur le fond, je ne suis pas sur d'être contre des directeurs généraux. Ca ne me dérange pas que les politiques s'appuient sur des professionnels. Pourquoi pas.

      Enfin, je sais pas s'il est vraiment pertinent de me chercher sur les mandats précédents. Je pense être une très mauvaise cible...
      Je n'irai pas faire de recherche sur mon blog, si tu veux jouer au détective et me trouver des casseroles je te laisse le faire. Mais l'idée que j'ai sur ce secrétariat qui, je trouve, est inutile, je l'ai depuis bien longtemps. Et je pense que vu le nombre de billet que j'ai écrit suite à des cérémonies auxquelles j'ai participé en tant qu'élu, j'ai bien du l'écrire une fois ou deux.

      Donc pour te répondre personnellement, oui, tu te souviens sans doute mal... (mais notre mémoire, à tous, à toi aussi sans doute, a des limites et est très sélective)


      Mais sur le mandat précédent, je veux bien faire "mon droit d'inventaire", mais tous ceux qui ont participé à l'opposition précédente sont vite invité à faire de même... (je crois qu'il faudra leur laisser un peu plus de place, mais ce n'est que mon modeste avis...)

      Supprimer
    2. Mais je ne te cherches pas. Je pourrais faire la même réponse que je viens de faire. Je ne suis pas un troll. Je m'intéresse.

      Il faut évidemment que les politiques s'appuient sur des pro mais il faut qu'ils aient du temps pour bosser sur les dossiers.

      Supprimer
    3. Nicolas, au final si on discutait longtemps sur ce sujet, je sais qu'on arrivera à un point d'accord.

      Mais peut être que ce sujet m'est moins important que d'autres. Il y a beaucoup d'autres secrétariats d'état que je trouve inutile.

      Supprimer
  5. Nicolas,
    j'ai le droit d'apprécier (et l'inverse est aussi vrai) n'importe qui. On a tous le droit. Tu as tes têtes, j'ai les miennes. Rien de grave. Rien d'important. Et rien qui ne mérite de s'apesantir trop longtemps (c'est du subjectif, et bon...)
    Je n'aime pas non plus Dati, Morano, Placé et Duflot.

    Mais c'est vrai que je reproche à Kader Arif cette bourde de l'assemblée. Je la trouve scandaleuse, et je trouve scandaleux qu'elle soit passée comme un suppo à un malade. Je trouve que ce qui s'est passé à l'assemblée nationale est grave. D'autres peuvent trouver que ce n'est pas grave, je ne les juge pas, mais je ne suis pas d'accord avec eux. Pour moi, cela aurait mérité un carton rouge.

    Je te répondrai (peut être) sur Peillon et Royal sur d'autres billets... (quoique sur Peillon, j'ai déjà du expliquer pourquoi je n'apprécie pas cet arriviste et ce parachuté... Son passage à l'éducation nationale confirmant le mal que je pense de cet homme, qui a sans doute des qualités)

    Enfin, je ne te réponds pas sur le fait que je cite le Figaro plutôt que Libé, ou sur ce que je disais quand "j'étais" dans la majorité. Je suis assez serein quant à mon attitude au mandat précédent. Et vu l'opposition (que je juge durement) durant le mandat précédent, je prend ces remarques personnelles avec indifférence... Je me souviens de ce que j'avais écrit à l'époque de Christian Blanc ou de Jouyandet.
    Mais ce n'est pas important, je ne suis pas important.

    L'important (pour moi) est ce que j'ai écrit. Je suis content que Kader Arif ne soit plus dans le gouvernement. Je trouve dommage qu'il ait été remplacé car je pense que le ministre de la défense (qui est un excellent ministre au demeurant) aurait pu prendre la charge. Et je trouve dommage que Arif n'ai pas été démissionné plus tôt.
    Le reste, ce que je pense, ceux que j'aime ou n'aime pas, ce que j'ai écrit (ou qu'on pense que j'ai écrit) il y a 6 ans, ce n'est pas intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu ne réponds pas à mon deuxième commentaire (je me fous de Peillon, de Royal et d'autres andouilles). Je me fous aussi de ton opinion du type dont on parle : les gens dont mes potes ont le droit d'avoir les avis qu'ils veulent. J'aime bien comprendre, c'est tout. Si un jour nous nous comprenons, bourrons travailler à un monde meilleur (avec la possibilité de discuter de ça devant une bière sans faire 6 heures de train).

      Mon deuxième commentaire portait sur le poste de secrétaire d'état et son existence. Tu étais élu local. Tu as souffert du manque de considération des élus locaux. Tu as été d'accord avec moi quand j'ai fait des billets contre la droite au pouvoir qui faisait des réformes en se moquant des élus locaux et tu as été d'accord avec moi quand j'ai dit que le mode de scrutin décidé par la gauche pour les élections départementales était ridicule et réduisait le rôle de l'élu.

      L'existence d'un secrétaire d'état au machin vise à remettre le politique sur le devant, donc la place des élus.

      Supprimer
    2. "L'existence d'un secrétaire d'état au machin vise à remettre le politique sur le devant, donc la place des élus." --> Bon argument. Je prends.

      Sur Kader Arif, je n'ai rien d'autres contre lui que sa bourde de l'Assemblée. Et je n'ai rien de personnel, rien ne m'indique que ça ne soit pas un type bien.

      Mais sa bourde me suffit pour penser qu'il n'avait plus sa place au gouvernement. C'est "la faute grave".

      Supprimer
  6. Oups. Les commentaires se croisent. Désolé. Je te lis et je réponds si besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis. (mais là je vais aller boire du Beaujolais,donc...)

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...