jeudi 6 août 2015

Réforme des régions et multiplication des Présidents

Je suis effaré de la proposition du gouvernement, consistant à proposer le poste de « président délégué » en plus du président de région. Pour faire passer la pilule de cette « réforme » territoriale qui n’en est pas une à certains élus. Création de nouvelle part d’un gâteau, pour une classe politique de plus en plus déconnecté de ce ras-le-bol des français.
Manœuvre politicienne qui me concerne directement, car elle semble sur mesure pour ma région. Le président de région socialiste du Languedoc-Roussillon risque de ne rien avoir. Donc on crée un poste pour lui, qui sera dupliqué sur l’ensemble des régions. Assez écœurant…

J’ai trouvé très intéressant la tribune de Dominique Reynié, candidat de droite républicaine dans ma grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. 
« Au cœur d'un été caniculaire, le Parti socialiste vient de donner le jour à un nouveau poste pour la future Région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées: «Président délégué». On ne sait pas ce qu'est cette fonction mais on sait à quoi ça sert et on va voir ici combien cela va nous coûter. »
« C'est bien au terme d'obscures négociations parisiennes que le PS a dû céder au Parti radical une vice-présidence initialement promise à Damien Alary, lequel s'est donc trouvé écarté de la distribution des postes. Pour le consoler, le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, tout le Gouvernement, jusqu'au Premier ministre, et le Chef de l'Etat n'ont pas hésité à créer un poste : «Président Délégué». »
« Dans ces tractations électorales estivales, le Parti socialiste a foulé au pied tous les principes de la morale républicaine. La collusion entre l'Etat et l'intérêt d'un parti politique est à son comble ; on se distribue les postes sans attendre la décision des électeurs ; lorsqu'il n'y a pas assez de postes pour servir les comparses assis autour de la table, on en crée de nouveaux ; on passe la facture aux citoyens en charge d'acquitter «l'impôt républicain». Ce sont les mêmes gouvernants qui, il y a encore quelques jours, ont tenté de nous faire croire que la fusion des deux régions répondait à l'impératif de réduction des dépenses publiques. »
Pour Dominique Reynié, cette petite cuisine PS – PRG coutera 114 millions supplémentaire. Elle est top, cette réforme territoriale qui coutera plus cher, et sclérosera un peu plus nos exécutifs, avec sa ribambelle de présidents, présidents délégués, vice-présidents… Dont on peut imaginer que des conseillers en veux-tu en voilà s’ajouteront à la note.
Il y a un côté indécent à tout ça, mais bon…

En ajoutant que le mode de scrutin de liste fait la part belle aux apparatchiks et aux femmes & hommes de partis. La tête de liste de droite dans mon département pourrait être le directeur de cabinet du maire d’Alès par exemple… Représentatif des "travailleurs" de notre région.
J’étais favorable au conseiller territorial proposé par Sarkozy. Aussi parce que je pense que le scrutin uninominal permet de faire élire des femmes et des hommes de terrain, qui sont élus sur leur nom et sur leur personnalité et leurs compétences. Plutôt que de mettre la « femme de » ou le « conseiller de » sur une liste d’apparatchik…

Je relayais hier un billet de Philippe Bilger sur cette république prépubère. Elle est totalement immature, et en plus sans scrupules. Au moment où je reçois mes feuilles d’imposition, qui sanctionnent durement le fait que ma femme et moi-même travaillons (quotient familial, allocations, etc… ma famille aura bien été sanctionnée durant ce mandat, où travailler honnêtement, gagner sa vie, et avoir des enfants aura été punissable), je ressens vraiment de l’écœurement devant ce système.

Mais bon, tant que ça marche et que personne ne dit rien, ils auraient finalement tort de s’en priver…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...