dimanche 23 août 2015

Eglises des Alpes et d'ailleurs

J'aime cette églises de village de montagne, dans la vallée du Champsaur.


J'aime les églises, d'une manière générale. Surtout en ce moment, où je ressens quelque chose de désagréable contre "ma communauté", serais je tenté d'écrire de manière tout à fait peu républicaine. Il y a un an, je faisais baptisé bébé 2. Symbole important pour moi. La communauté chrétienne est quelque chose qui compte à mon cœur, au delà du simple côté religieux.

Quand je lisais les déclarations d'un haut responsable des musulmans de France (Dalil Boubakeur) qui parlait de l'idée de transformer des églises en mosquée, j'ai trouvé que c'était une agression. Agression savamment distillée : on instille ce poison dans les pensées, qu'une religion surplante une autre sur le territoire. Une guerre de mots. Une guerre tout court ?
Cela n'a pas empêché Dalil Boubakeur d'être invité quelques jours après a la mairie de Paris pour une grande soirée festive pour célébrer le ramadan...


Quand je parle de "quelque chose de désagréable contre les chrétiens", et contre la communauté, ce "quelque chose" revêt plusieurs formes.

La violence bien sur. N'en déplaise à Mélenchon qui préfère stigmatiser les bouddhistes, ceux sont bien des musulmans qui veulent éradiquer les chrétiens dans certains endroits de la planète. Les égorgeants en plage de Libye en pointant Rome et le Vatican du doigts. On parle des chrétiens d'Orient, mais ceux sont les chrétiens du monde entier qui sont menacés. Malheureusement pas par les bouddhistes...

L'indifférence aussi. On profane des cimetières, on vandalise des tombes, des croix, des chapelles et des églises. Et... Rien, ou si peu. 
La déclaration de Dalil Boubakeur sur les églises qu'on pourrait transformer en mosquée n'a soulevé aucune indignation officielle, alors que c'est une agression caractérisée. Une provocation même. Mais non, la mobilisation n'intéresse pas. 
On préfère prôner le padamalgam plutôt que de s'indigner contre des actes racistes et agressifs. Mais quand le racisme attaque le petit blanc ou, pire, le chrétien, on ne dit rien. Quand il attaque le juif non plus s'il vient de certaines personnes...
Ne pas stigmatiser certains plutôt que de protéger les autres. C'est grave, et insupportable.


Sinon ces églises des Alpes ont quelque chose de particuliers. Qui, en tous cas, me touche particulièrement. On dirait que la violence est loin. Des musulmans intégristes (qu'il ne faut surtout pas stigmatiser, tout ça...) veulent tuer dans un Thalys ou dans une église autour de Paris. Mais dans cette vallée de Champoleon, tout semble loin, protégé. Un leurre ?

Sans doute. Mais on nous demande de fermer les yeux. Autant le faire dans un cadre agréable...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...