vendredi 7 août 2015

Frédéric Thiriez est toujours président de la LFP... #Ligue1

La Ligue 1 reprend ce soir. Et Frédéric Thiriez est toujours président de la Ligue de Football Professionnel.

J’écrivais dans la semaine sur cette république prépubère, et sur l’absence totale d’exigence et de scrupule dans notre classe dirigeante. Le football français en est un exemple typique. Avec le maintien aux postes de président de Noel Le Graet et Frédéric Thiriez, dont les mandats sont marqués des sceaux de l’incompétence et de l’indignité. Mais qui restent en place, fiers et sans états d’ame, comme si de rien n’était.

Concernant Frédéric Thiriez, il était ce matin sur RMC Info, où il a commis une interview encore délirante… Cet homme n’a plus honte de rien, c’est effrayant.
Sa dernière casserole : cette histoire consternant des 2 relégations / promotions en Ligue 1. Rendre le championnat un peu plus fermé, encore moins passionnant. Et faire ce qu’aucun autre pays européen n’a fait : limiter à ce point l’accès vers l’élite, et supprimer toutes notions de risques, de suspense, au final de spectacle.
La Ligue 1 reprend ce soir, et personne ne sait combien nous aurons de relégués à la fin de la saison. C’est fou. Mais Frédéric Thiriez est droit dans ses bottes, malgré l’incompétence qui l’entoure.

Frédéric Thiriez est fier de lui. Juste voir son bilan de l’an passé, consternant. Luzenac, son comportement devant Bastia, devant Paris SG (« je m’excuse devant le président PSG de l’arbitrage… »), Nîmes, l’histoire du boycott du PSG et de l’OM de Canal +, des clubs français qui ne jouent pas le jeu en coupe d’Europe (cf St Etienne encore hier soir), impunité d’un Aulas qui n’a cessé d’insulter arbitres et équipes adverses, etc, etc…
Mais il n’a rien à se reprocher. Il est fier de lui. Il est heureux. Absence d’exigence, de scrupule, d’honneur aussi…


J’écris souvent que ce football français est pourri. Voir Frédéric Thiriez (et son compagnon Noel Le Graet) toujours en place en est la cruelle illustration…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...