mercredi 21 avril 2021

Dessine moi un mouton

Dans le jardin en face de chez moi, là où l'ancienne municipalité voulait installer plusieurs logements sociaux (mixité...), s'amusent tranquillement des moutons. Ils sont bien, à l'ombre d'oliviers. Ils sont paisibles. Ils n'ont pas besoin d'attestation pour sortir.


A côté j'apprends à Bagnols-Sur-Cèze, à côté de chez moi, des policiers ont été pris à parti par des "jeunes" qui, à 22h45, avaient autres choses à faire... "pas d'interpellation" dit l'article du Point et de France Bleue. Bah, à quoi bon...
Ce quartier a été le lieu d'un clip de rap sur-réaliste... Qui se passe en partie aussi dans une maison construite dans un village à côté. Où la République est bien prise en levrette...

Hier soir je me demandais ce qui était le plus grave. Que pour certains "Pierre" soit un prénom qui n'existe, ou que dans la République on puisse lyncher des policiers dans certains endroits, où beaucoup d'argent public a été dilapidé. Mais à fond perdu, puisqu'aucune exigence n'a été demandée. 
Une société où la solidarité repose sur le peu de gens qui travaillent, les moins de 50% qui paient l'impôt sur le revenu. Et qui seront mis à l'amende si plutôt que d'écrire sur ma tablette, j'allais faire un tour dehors...

Je n'ai même pas écrit sur la Super Ligue. Ou du moins le projet, déjà mort. Quand je vois à côté le nouveau format de la Ligue des Champions, qui est mélange de Kamoulox et de Coupe d'Europe de rugby, je me demande ce qui est le pire pour le football.
Peut être qu'à partir de Juin le mythique France Football passe d'hebdomadaire à mensuel. Le football a vraiment changé. Mais le problème n'est peut être pas la Super Ligue...

Autant dessiner un mouton, et rester avec mes sympathiques voisins d'en face. Il y a de la mixité dans mon quartier. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...