jeudi 11 mai 2006

Retour dans le monde réel

Mardi, alors que je prenais tranquillement mon petit dejeuner (arrosé de cortisone pour retrouver un peu de peps et de voix), mon téléphone personnel sonna. Mon chef me demandait si cela ne me dérangeait pas de revenir un jour plus tot de congés, pour filer un coup de main sur une offre (que finalement on n'aura probablement pas). Comme je suis gentil et serviable, d'autres diront laches et franchement minables, j'y suis allé. Ainsi, je n'ai pas eu ce stress post rentrée, puisque celle ci a été avancée...

Hier, néanmoins, j'ai rattrapé cette journée de "perdue" (franchement, vu l'épanouissement qui est le mien dans ce boulot, ce n'est pas une journée "gagnée", sinon pour mon compte en banque...) par une ballade avec le chien du voisin dans les vignes, et par le marché à Sérignan. Et donc aujourd'hui, c'est la "vraie" reprise, à mon bureau, avec mon PC, mon téléphone, et mes faxs.

Finalement, tout recommence comme avant. Pour avoir une voiture (que pour se déplacer professionnellement), c'est la croix et la bannière. Je ne reviendrai pas sur les promesses qui m'avaient été faites mais en bon chiraquien que je fus : "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"... Et je continue à voir des traffics d'influence de gens qui profitent d'un système en utilisant des méthodes pas des meilleures. Je continue à voir que les taches que j'avais laissé pendant mes vacances n'ont pas été faites, mais les responsables auront probablement une augmentation le mois prochains, puisqu'ils sont de ceux qui suivent dans ce système. Je continue de voir que j'ai des clients pénibles, qui n'ont rien d'autres à faire que finalement emmerder leurs fournisseurs ("prestataires" est le mot délicatement employé dans le merveilleux monde d'EDF). Et je continue à voir que décidément je ne m'épanouis pas dans cette ambiance de placard, et que finalement, vite, la sortie...

Bah... La semaine prochaine, je pars trois jours à Cherbourg. Et puis aprés... ? Ben aprés, on verra bien. Enfin, en tous cas, c'est encore avec plein d'optimisme que je reviens au boulot. C'est pas chouette, c'est pas bon, c'est franchement négatif, voire nauséabon. Il faut se prendre en main. C'est ce que je fais. Maintenant, attendons les résultats, les graines ont été plantées dans le sol, il parait que le printemps permet à la nature de s'éveiller et aux fleurs de pousser...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...