mardi 31 août 2010

La politique expliquée aux enfants : proposer, c'est parfois mieux que de "taper"...

J'ai ici dit tout le pas forcément bien que je pense de Benjamin Lancar, président des "jeunes UMP". Benjamin Lancar, de la même manière que Frédéric Lefebvre ou Dominique Paillé, représente une droite qui n'est pas la mienne. Et qui, en tous cas, est tout sauf populaire...
Mais ce Benjamin Lancar a été "confortablement réélu" à la tête des jeunes UMP, donc il parle...

Quand je dis que je suis tout sauf en phase avec Benjamin Lancar, son interview au Figaro.fr montre que je n'ai vraiment pas la même vision de la politique que la droite actuelle.
"Mon but ? Taper sur la gauche...". En tant qu'électeur de droite qui n'est pas convaincu par la gauche, mais encore moins par la droite actuelle, j'attendrai des propositions, des explications, un projet. Pas forcément un cassage du camp d'en face...
Mais voilà, nous sommes dans la politique. Benjamin Lancar veut lancer une "iRiposte". Pétard quel projet ! Ma foi, il a raison, une majorité de blog de gauche ne sait faire que reprendre les bonnes phrases de Solférino contre le gouvernement... Donc "il faut faire pareil" pense le chef des jeunes UMP.

Et youpi voilà que toutes les forces militantes vont se lancer dans une véritable guerre, où le but sera de "taper sur l'autre". Pas de convaincre l'électeur que notre projet est le meilleurs, mais de lui montrer que le camp d'en face c'est des gros nazes...

Benjamin Lancar parait fier de son idée. Comme il était fier de son lipdub. Je ne suis pas sur, au final, que la politique en sortira grandit, et que ça sera profitable pour les français, cette manière de faire de la politique... L'UMP officielle aura beau jeu de dire "c'est les gaucho qui ont commencé", répondre au feu par le feu n'est jamais très profitable...
Elle risque d'être longue la campagne présidentielle. Et la "démocratie apaisée", c'est pas pour demain...

5 commentaires:

  1. J'ai l'impression que toute cette "nouvelle droite" n'est pas du tout "professionnelle" et qu'elle va se mordre la queue à trop penser à la communication...

    RépondreSupprimer
  2. Mais, en fait, ont-ils réellement un projet ? Les ont a jamais vu produire quelque chose de concret ?

    RépondreSupprimer
  3. J'ai également eu échos sur la C.P. de ce discours fumeux consistant à casser les socialistes alors qu'eux mêmes sont dans une posture peu enviable...il est vrai que l'on aurait préféré entendre comment feront-ils pour remonter les finances publiques, de rendre plus éthique et plus efficace la perception fiscale.Comment assurer la sécurité publique et pénitentiaire alors que les fonctionnaires partant à la retraite ne sont pas remplacés???
    A la fin du discours nous avons même eu droit au "Nicolas! Nicolas! Nicolas! "C'est dire...
    aspi

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Lancar... on pourrait en faire des rimes vaseuses avec son nom. Ca pourrait être drôle, car le personnage est tellement caricatural qu'il a un effet comique indéniable, mais c'est tout simplement désolant, désolant de voir à quel point une certaine droite remplace une gauche que j'ai toujours exécrée : les donneurs de leçons,incapables de faire leur propre autocritique et vide de toute proposition.
    Ce type est vraiment ce qu'il peut arriver de pire à un mouvement de "jeunes" militants. D'ailleurs, à traiter la blogosphère de "gauchosphère", il en est devenu la tête de turc. Il suffit d'aller sur www.iriposte.fr pour voir que ses "bonnes idées" sont vite reprises, contre lui.

    Comme si ça suffisait déjà pas assez avec des lefebvre, paillé, morano...

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...