vendredi 3 septembre 2010

Les 10 boulets du futur candidat Sarkozy...

Intéressant article dans le Point de la semaine dernière. J'ai été attiré par la Une "Sarkozy a t'il déjà perdu ?". Le dossier évoque "les 10 boulets du Président". Éléments de réflexion loin de manquer de pertinence...

- L'insécurité : il parait clair que c'est, avec "la défense du pouvoir d'achat", l'échec principal de Nicolas Sarkozy. Malgré l'autosatisfaction indécente de son ministre de l'intérieur, l'échec est patent. La France est moins sûre qu'avant 2002. Et de politique sécuritaire il n'y a pas... Juste des mots et du vent...
Il sera difficile de faire l'impasse sur ce bilan... Parce que comme le dit l'inimitable Rachida Dati : "quelque chose n'a pas marché dans la lutte contre l'insécurité"...

- De la relance à la rigueur : je ne serais pas de ceux qui critiqueront Sarkozy s'il veut vraiment mettre en place une politique de rigueur. Au moins il y aurait une politique économique "cohérente"...

- Déception des classes moyennes : c'est, avec l'insécurité, l'échec de Nicolas Sarkozy. Les classes moyennes ont été en partie trompées par "le candidat du pouvoir d'achat". Le travail n'a pas été récompensé. Pire, les classes moyennes voient qu'une nouvelle fois, ceux sont elles qui seront mises à contribution dans la future politique de rigueur qui ne veut pas dire son mot. Les impôts et taxes qui augmenteront la toucheront elle...
A coté de ça, elle aura vu Mme Bétencourt recevoir un chèque de 30 millions d'euro, et les copains et la famille du Président recevoir tous les passes droits possibles et imaginables...

- De nouveaux ennemis : comme dit le philosophe, à force de prendre les gens pour des cons, ils vous le rendent bien... L'ouverture de 2007 a été faite au détriment de ceux qui se sont défoncés pour faire élire Nicolas Sarkozy président : leur "récompense" a été inversement proportionnel à la déception et aux couleuvres qu'ils ont du avaler...
A coté de ça, Nicolas Sarkozy fanfaronne. Les "syndicats qui font des grèves que personnes ne voit", le PS dont il se veut le DRH, les magistrats, enseignants, chercheurs, préfets, internautes, qu'il insulte et méprise copieusement... Ca fait quelques inimitiés...
Et ne parlons pas de ceux qu'il s'est crée dans son "propre camp"... Ca fait beaucoup.

- Manque de sang-froid bien peu présidentiel : Un style déplorable. Casse toi pov' con, ce n'est pas bien grave en soit. Mais ça donne une image désastreuse... Le coté bling bling star académique, couverture de magazines people avec sa nouvelle compagne qui tourne des films et chante des chansons. Coté insultant et cassant vis à vis des journalistes, où il passe du tutoiement à la menace avec une facilité déconcertante...
Sans doute suis je vieux jeu. Je suis attaché à la fonction présidentielle, et à son élection par l'ensemble du peuple français. Le Président d'aujourd'hui n'aura pas fait beaucoup de bien à la fonction...

- Les affaires... : Pour moi, la première, et celle qui est à l'origine du déclin de Sarkozy et de la Sarkozie, c'est l'affaire Jean Sarkozy. Sa "nomination" à l'EPAD. Et même avant, cette candidature à une cantonale qui a été donnée en cadeau au fils prodige... Je m'étais demandé où j'en étais quand j'avais 23 ans...
Ensuite, Clearstream, Woerth, Karachi, sont autant d'autres taches qui feront très mal à l'heure du bilan... Quand bien même je pense que certaines affaires arrangent bien certains qui les montent en épingle, et qui risque de s'en mordre les doigts au final...

- Faiblesse des troupes : Je ne reparlerai pas du bien que je pense de Lefebvre, Paillé, Bertrand, et tout cet UMP officiel qui aura fait très mal à la droite... Notamment en faisant fuir ses électeurs...

- Écueils et divisions à droite : A coté de l'UMP officiel, l'électeur de droite pourrait se retrouver dans des Villepin, Juppé, Dupont-Aignan, Bayrou, même Morin pourquoi pas... Ils ne gagneront pas, mais pourraient faire perdre Sarkozy...
Voir plus haut "l'art de se faire des ennemis", aussi et surtout dans son propre camp...

- Le PS y croit... : je ne suis pas de ceux qui pensent que la gauche fera mieux que la droite. Mais le PS va mieux. La Rochelle s'est bien passé pour eux (c'est un évènement).

- Les médias lâchent Sarkozy... : JFKahn parle souvent de la règle des 3L. Lécher, lâcher, et à la fin lyncher. Vis à vis de Sarkozy, nous sommes entre la deuxième et troisième étape...
On ne parlera pas de Marianne ou Libération, qui ont toujours été loin du léchage. Mais par exemple, cette une du Point n'est elle pas un exemple que même des médias qui soutenaient Sarkozy commencent à se retourner ?
J'attends les premières unes assassines du Figaro. Ca voudra dire qu'on est passé à la dernière étape...

Sarkozy a t'il perdu 2012 ? Malgré ces 10 boulets, je pense modestement que non... D'ailleurs, dans ce numéro du Point, Jean-François Kahn donne cinq raisons parfaitement valables pour lesquelles Sarkozy peut être réélu.
En tous cas, 2012 sera loin. Et ça va être long, très long. Il peut se passer beaucoup de choses. En 1994', Balladur était élu au premier tour. En 2001, Chirac était fini. En 2006 enfin, l'élection était imperdable pour la gauche.
On a vu les résultats...

6 commentaires:

  1. Pareil que toi... Il a toutes les raisons pour perdre : il devrait donc gagner.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Ce serait bien si à la prochaine élection présidentielle, nous avions à choisir avant tout entre deux programmes, certes très différents, mais tout à la fois assez solidement structurés et suffisamment souples pour s'adapter à la conjoncture, et, ensuite seulement, entre deux personnalités. Sur sa re élection potentielle, je n'y crois pas. De plus, il sera relativement aisé à son adversaire politique d'en venir à bout lors d'un face à face télévisée... Etre élu c’est une chose, conduire une nation en est une autre et il a échoué....

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour FalconHill.
    Rien de spécial à dire si ce n'est que c'est un très bon billet dont je partage l'analyse.

    RépondreSupprimer
  5. Pour l'instant, pour 2012, rien est écrit !

    Cependant je vais bookmarker sur delicious ton billet très synthétique et le garder au chaud pour plus tard ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas, je ferai un billet sur les 5 raisons qu'a trouvé JFKahn.

    Aspi, j'aimerais bien aussi qu'on ait un vrai débat. Quand je vois et je lis les positions sur la blogosphères de gauche et de droite, je me dis qu'on l'attendra peut être longtemps, le débat politique sur des programmes et des idées...
    Sur son échec, oui, tu as raison. Il est patent.

    Vlad, oui.

    Dadavidov, garde au chaud. Tu garderas aussi sur les 5 raisons de sa future victoire :)

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...