mardi 11 octobre 2005

Sarkozy, le début de la chute ?

C'est le titre trés racoleur et vendeur de mon news-magazine préféré : Marianne. Je l'ai acheté... Mais étant dans Harry Potter, je ne l'ai toujours pas lu. Pourtant, quelques petites réflexion sur Nicolas Sarkozy. Quelques petites reflexions pas forcément politiques...

En premier lieu, sur le Paris Match de cette semaine... On change de catégories journalistiques, mais ma belle maman l'ayant acheté, j'ai lu l'article "Nicolas tourne la page Cecilia". Quelque part, j'ai parlé, sur mon blog, de mon profond dégout sur cette histoire, la manière dont elle a été déballée et dont les médias en ont parlé, avec des intentions assez contestables. Ben c'est fini ! Mon amie m'a dit, avec dédain "Sarkozy n'a eu que ce qu'il a mérité...". Pourtant, la fin d'une histoire sentimentale, c'est toujours triste, que Sarkozy soit un "homme salop" ou que cela soit la "faute" à Cécilia...

Ensuite il y a ces petites distillations de la presse de la nouvelle compagne de Nicolas. Cécilia est avec un publicitaire, et Nicolas, il est avec qui ? Ceux qui s'interessent à la politique, s'interrogent sur les problèmes - réels et forts - de société et sur la crise politique, s'en contrefoutent. Les médias, non... Donc apparement, cela serait une journaliste... du Figaro peut être... Et merde on s'en fout... Mais c'est bien, ça continue à détruire l'image du personnage, 2007 est proche.

Enfin, l'histoire de la "migraine". Vu mon manque de fer actuel et ma forte tension intrecranienne qui me laisse à la maison, je ne ferai pas de commentaires... et pourtant, histoire politique. Si vraiment, cette migraine est de la part de Nicolas Sarkozy un "coup" politique, oui, le déclin est en cours. Sinon, je le plains. Alors sur ce point, j'ai trouvé un désaccord réel avec mon journaliste préféré (JM Apathie, cf mes liens). Pour lui, c'est une affaire d'etat. Que doit il se passer si le responsable de l'etat est pris d'une réelle migraine pendant une prise d'otage, un attentat terroriste, ou une situation brulante ? Peut on laisser les rennes de l'Etat à une personne physiquement "non fiable" ? Je me poserai la question pour moi même, qui peut me considérer, en ce moment, "physiquement non fiable" également...

Finalement, "chute" de Sarkozy, de la part des mêmes qui l'ont mis "en haut" ? Pour des raisons personnelles, en partie ? Je ne sais pas. Si c'est le cas, c'est dommage..

Ensuite, il y a ce que je pense politiquement de l'homme. Humainement, j'ai déjà, à de nombreuses reprises, exprimé mon admiration pour le personnage. Son énergie et sa manière active de faire de la politique donne un coup de jeune à l'action politique. de plus, sa traversée du désert post Balladurienne et son échec cinglant aux européennes de 99' (j'en suis modestement en partie responsable ; j'ai soutenu l'autre liste de droite) le rendent humain : il a connu l'échec. Et l'a subit.

Puis il y a mon opinion idéologique sur le personnage. Sa vision communautariste de la France me gène et est contraire à certaines de mes valeurs... de plus, son coté "atlantiste" heurte mon coté gaulliste. Enfin, je n'ai pas forcément partagé son avis au niveau du référendum, et au niveau de certains autres dossiers. C'est le Président du parti majoritaire de droite, dont je ne suis pas adhérent, et pas franchement sympathisant.

Sur mon positionnement politique ? C'est peut être une autre question... On la développera à un autre moment... Mais je souhaitais sincérement réagir sur cette certaine presse qui s'acharne peut être un peu beaucoup sur Nicolas sarkozy. C'est la même qui abat françois Hollande aprés lui avoir décerné le prix de "l'homme politique de l'année". Finalement, la nature humaine est ce qu'elle est... Elle sera toujours attirée par les plus forts, toujours attirée par l'odeur du sang et ammenée à donner des coups de crocs supplémentaires. Si j'en suis surpris ? Non... Mais peut être est ce pour ça que je ne suis finalement pas fait pour la politique, et peut être non plus pas fait pour métier qui est le mien...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...