mercredi 15 décembre 2010

La prévention routière ne va pas assez loin : qu'elle interdise carrément la voiture...

Parmi les lobbys extrémistes qui m’insupportent, il y a les extrémistes hygiénistes. Ceux qui veulent interdire tout ce qu’ils ne jugent pas sain. Ce qui permet de vivre en faisant moins la gueule, mais qui forcément fait grossir ou rosir les joues. Alors ces extrémistes veulent interdire le Nutella ou l’huile d’olive pressée à froid, la cigarette, le vin, les saucisses avec un taux de gras supérieur à un certain pourcentage sorti de leur sain cerveau fécond. Tout cela pour "notre bien". Et ils veulent nous faire vivre dans des salles blanches où on se fera chier comme des morts, mais où nous n’aurions pas de gros ventre, et où nous serions en bonne santé… Tristes comme des poux, mais en bonne santé...
Le deuxième lobby extrémiste qui m’insupporte de part son discours convenu, culpabilisateur, et devant des pratiques que je juge contestable, ceux sont les extrémistes de la « prévention » routière… Prévention avec des guillemets, car ces gens là n’ont qu’une seule logique en tête : l’automobiliste est un présumé coupable, alors il faut le sanctionner. Même s’il n’a rien fait : c’est un meurtrier potentiel, et comme dans Minority Report, il faut le fracasser avant qu'il ne passe hypothétiquement à l'acte…

Ce matin il était annoncé le souhait des parlementaires d’assouplir les règles du permis à points. Rien de choquant. Si l’automobiliste ne fait pas d’infraction, il récupérera ses douze points en 2 ans, au lieu de 3. On n’est pas dans de l’inacceptable il semble…
Mais non. Voilà que reviennent avec leurs grands sabots les lobbies de la « prévention » routière. Les arguments sont les mêmes, culpabilisateurs. Avec ce zeste de bonne conscience distillé ici et là. Et ces remarques simplistes, comme entendu ce matin sur RMC. « On connait les français… » qu’annonçait le membre d’un de ces lobbies de répression routière. On connait les français, et donc on suppose que ceux sont automatiquement des idiots, des tricheurs, des loubards, des coupables et meurtriers en puissance, et que ceux-ci vont se mettre à rouler comme des dingos car « le délais de récupération des points passe de 36 à 24 mois ? ». C'est du racisme, du délit de sale gueule, mais comme c'est frappé du saint sceaux de la "prévention" routière, ça passe... C'est lamentable…

Bien sur les arguments sont touchants, le pathos y va à fond. Le nombre de morts sur les routes. C’est terrible, c’est terrifiant. Moi aussi j’ai des proches qui ont laissé des plumes sur la route. Ce n’est pas la raison pour laquelle j’accepte de voir des contrôles radar non pas dans les endroits statistiquement accidentogènes, mais dans les lignes droites ou sorties de villages, bien lucratives pour les caisses publiques.
Cela fait 10 ans qu’un croisement mortel chez moi, entre Gard et Vaucluse, attend un aménagement. Il attendra encore. Pendant ce temps ça casse et ça fracasse. Voyons-nous des contrôles routiers ? Non, ils sont un peu plus loin. Une zone fréquentée, peu dangereuse, mais où le radar fait de jolis scores au moment des embauches et fin de journées, pour des salariés qui seront décidément vache à lait jusqu’au bout. Sur l’autel de « la prévention routière »… Ca ne sauvera pas plus de vie, mais ça fera du bien aux caisses publiques.

Je vais plus loin. Le nombre de morts sur les routes est un sujet grave, et je trouve inadmissible qu'il soit utilisé comme alibi pour une politique de répression routière qui n'est que lucrative, et qui ne permet pas de sauver des vies. Et je trouve inadmissible d'empêcher tous débats, toutes discussions, toute politique efficace et censée, en assénant cet argument. Cela n'autorise pas à faire n'importe quoi, à proposer n'importe quoi, d'utiliser cet argument.

Le responsable d’un de ces lobbies de « prévention » routière allait encore plus loin ce matin, proposant l’interdiction pure et simple du téléphone portable. Qu’il soit interdit de téléphoner, téléphone à la main, pendant qu’on conduit, ça me parait logique… Mais là il veut aller plus loin. Interdisons aussi le main libre et le bluetooth qu’il propose.
Je trouve qu’ils devraient aller plus loin, ces beaux moralisateurs de la route qui pensent que les français sont des criminels à 4 roues. Interdisons aussi la radio ou le CD. Ben oui ! Ce matin j’ai perdu mon attention quand j’ai entendu ce responsable débiter sa tirade sur les français délinquants en puissance, et sur cette idée qu’il faut toujours réprimer encore plus, pour « sauver des vies » et les finances publiques. J’ai perdu mon attention, et j’ai failli me prendre un bosquet. Interdire les CD ou MP3 dans les voitures. Moi, quand une chanson de Serge Lama passe, je la chante à tue tête : et si un automobiliste qui passe en face me voit et rigole, et qu’il se prend un muret de face ?

Interdire aussi de manger avant de prendre le volant. La digestion, ça endort. Interdire de conduire avant d’aller au boulot, ou après. Parce qu’on n’a pas forcément l’esprit à la route, si on a des soucis professionnels. Interdire aussi de conduire avec la belle tante dans la voiture, parce qu’elle parle trop et que ça déconcentre.

Et aller encore plus loin. Que la « prévention » routière, où ceux qui prétendent la défendre, interdise carrément la voiture. Comme ça on n’en parlera plus. Bon, il faudra leur trouver un autre métier, mais les hygiénistes qui veulent nous apprendre à vivre ne manquent pas de travail…

Au fait, il y a une baisse du nombre d’accident sur les routes en Novembre 2010. Bonne nouvelle. Peut être les français sont ils moins à blâmer que ne l’aimerait certains…

27 commentaires:

  1. je sens que tu vas nous ressortir le slogan de Mai 68 :il est interdit d'interdire ... :)
    c'est vrai, c'est saoulant !
    et puis pourquoi vivre aussi, c'est dangereux puisqu'on meurt !

    RépondreSupprimer
  2. Salut Falconhill,
    L'une des méthodes de manipulation les plus puissantes est l'infantilisation.
    Je trouve que toutes ces interdictions "pour notre bien" ressemblent beaucoup à ça...
    Pour ma part, je crois plus à la responsabilisation qu'à l'infantilisation.

    RépondreSupprimer
  3. Mirabelle, pas du tout. Où ais je dis ça ?

    Sébastien, oui, l'infantilisation, tu as raison. Ras le bol.
    Je crois en la responsabilisation aussi. Je crois surtout en des politiques efficaces qui ne sont pas basés sur ce genre de bons sentiments, alibis pour mettre des radars dans les lignes droites.

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord avec toi sur le fond le positionnement des radars correspond rarement à des endroits réellement accidentogènes. Les radars mobiles ne font d'ailleurs pas mieux : si la mission était celle de prévenir les accidents en incitant à réduire sa vitesse, quel besoin alors de se cacher dans les buissons ?

    Entièrement d'accord aussi avec Sebastien : interdire c'est facile. Eduquer, ça prend du temps et ça coûte cher...

    RépondreSupprimer
  5. Le problème, c'est que ces lobbies sont tenus majoritairement pas de ex. Des ex-fumeurs, ou des dens gens qui ont perdu des proches par suite d'un cancer des poumons ou du foie. Pour la sécurité routière, ce sont quasiment tous des gens qui ont perdu des enfants. Cela les rend intransigeant.

    RépondreSupprimer
  6. Et je trouve cela dommageable, c'est comme si on demandait à ceux dont les enfants ont été violés et tués de statuer sur la question de la peine de mort. La peine n'a pas sa place dès qu'il est question de légiférer. Bien sûr, il faut la respecter en tant que telle mais la peine, la misère ne sont pas bonnes conseillères.

    Et tu as raison de relever cette vaste hypocrisie des contrôles routiers.

    RépondreSupprimer
  7. Tambour, nous sommes d'accord sur cette hypocrisie insupportable

    Dorham, tu mets le doigts sur quelque chose de pas faux du tout, en effet. Je crois aussi que ça va au delà l'intransigeance, c'est du sectarisme inquisitoire.

    RépondreSupprimer
  8. "Prévention avec des guillemets, car ces gens là n’ont qu’une seule logique en tête : l’automobiliste est un présumé coupable, alors il faut le sanctionner."

    C'est pas faux non? Je le vérifie tous les jours à pieds ou en vélo!

    Le tout bagnole c'est has been, faut passer à autre chose et la garder là ou aucune autre solution efficace existe.

    RépondreSupprimer
  9. Dorham a raison. De plus, ces ultras de la prevention routière ont "l'obligation" de faire parler d'eux, c'est un moyen, comme tout bon lobby, de maintenir les flux de subventions qu'ils touchent et prouver qu'ils existent

    bne journée

    RépondreSupprimer
  10. Vaste sujet ! Tu as raison en général.

    (par contre, je suis pour l'interdiction totale des portables et des punitions pour certains trucs, j'ai encore failli me faire écraser hier matin...)

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  12. JC, et tu proposes quoi ?
    (et question subsidiaire : tu habites où ? Parce que l'idée bobo parisien loin de la campagne "on interdit la voiture c'est naaaaze", c'est bien... Mais à la place on met quoi ? des chevaux ?)

    Enfin, si dans ma campagne rurale on met un métro à disposition pour aller à mon boulot, ça sera trop cool et je remplacerai ma voiture...

    Corto, oui, ceux sont des lobbys... Bonne définition l'ami.


    Nicolas, tu as failli te faire écraser parce que le mec était con ou parce qu'il téléphonait ? (et il téléphonait comment ? Le téléphone à une main, la clope à l'autre ? celui là oui faut le baffer).

    Bonne journée à vous

    RépondreSupprimer
  13. Ne ne sais pas s'il téléphonait, il a juste grillé un feu (pas de beaucoup) en roulant trop vite (50 km/h) et n'a donc pas ralenti au orange.

    Comme j'étais moi même engagé trop tôt, il n'est pas passé loin.

    Ce n'est pas qu'il grille le feu qui me dérange, c'est qu'il avait un comportement "global" dangereux à l'endroit où on était.

    RépondreSupprimer
  14. Tiens ! Autre exemple, à Bicêtre le carrefour de la Comète est parfois très merdique. Tu as un tas de types qui s'engagent alors qu'ils savent qu'ils n'arriveront pas à traverser tout le carrefour. Du coup, les piétons sont obligés de slalomer entre les voitures pour traverser... Le tout parce que des crétins s'imaginent gagner cinq minutes.

    C'est ce genre d'incivisme idiot que je pense qu'il faudrait plus sanctionner, au lieu, comme tu dis, de mettre des radars dans les lignes droites sur autoroutes.

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas, par contre oui, il y a un nombre de cons et de dangers incroyables sur la route. Hier, j'ai failli me faire rentrer dedans par un con en camionette qui a griller un stop.

    Et le problème de la politique de sécurité routière est qu'elle fracasse le gars qui va ou revient de son boulot, qui a roulé à 75 sur une ligne droite limitée (on ne sait pas pourquoi) à 70. Mais le jeune connard qui s'en branle des règles, ou l'autre connard moins jeune qui sodomise stop, feu rouge et code de la route, roule toujours...

    RépondreSupprimer
  16. @ FalconHill :

    Oh ben y'a bien plus de solutions que de problèmes!

    Tram, vélo, TC classiques pour la ville.

    Vélo électrique, tram-train, TC classiques pour la périphérie.

    Vélo électrique, train, bagnole légère pour la campagne ou les gens qui ne peuvent pas faire autrement.

    Je dis ça, je suis ni bobo ni parisien hein. J'habite en périphérie d'une ville moyenne "de province" comme vous dites. ;-)

    Faudrait quand même se rendre compte en 2010, et vous qui résidez à Paris êtes quand même bien placés pour le savoir, que la voiture est la pire des nuisances urbaines. C'est inadapté tant pour les riverains que pour les conducteurs. Et ne parlons pas de l'espace public mis à disposition exclusive de la bagnole (j'ai pu le chiffre exact mais c'est autour de 80% je crois).
    La politique de transports menées à Paris grosso modo depuis la 2nde guerre mondiale, c'est de réserver la surface aux voitures, et d'entasser les citoyens dans les métros et RER.

    D'ailleurs, côté bagnole, y'a aussi un paquet de lobbys! Un peu d'histoire : http://carfree.free.fr/index.php/2010/12/14/lobby-automobile-et-disparition-du-tramway/

    RépondreSupprimer
  17. Mouarf ! Voila FalconHill Parisien ...

    RépondreSupprimer
  18. Je tenais à préciser que ce n'est pas parce que je suis contre le tout bagnole que je soutiens les mesures sécuritaires et répressives. Au contraire, je suis plutôt pour redonner aux gens la liberté de se mouvoir de manière douce, sans risquer de se faire estropier à chaque coin de rue. Le tout avec moins de bruit et de pollution.

    RépondreSupprimer
  19. Oups, j'ai domicilié FalconHill à Paris l'espace d'un commentaire :-D
    Mille excuses.

    RépondreSupprimer
  20. JC, d'accord. Je réside à Paris, bon...
    Mais c'est vrai que le yaka est sans doute la méthode la plus simple.

    Y a encore plus simple je crois : faire habiter les gens sur leur lieu de boulot. Comme ça ils n'auront à prendre la voiture que pour les loisirs. Et si on supprime aussi les loisirs, ben dans ce cas, plus besoin de voitures.

    Enfin, ce n'est pas le sujet du billet... Et oui, c'est lobby contre lobby.

    Mais en ce qui me concerne, si je pouvais utiliser autre chose que la voiture, je le ferai bien volontiers.

    Nicolas : y a des jours comme ça, je te jure ^___^

    RépondreSupprimer
  21. Je n'ai rien contre l'argument sur les radars en pleine ligne droite. Sauf que trop souvent il y a un virage au bout de la ligne droite. Et que le connard qui se croit tout seul sur SA route, il prend le virage à fond.
    Je sais que je ne vais pas dans le même sens que les autres, mais il en faut bien un.

    RépondreSupprimer
  22. J'adore ton titre;-)
    Et pour le reste, je partage complètement ton coup de gueule!
    Marre de cette société hygiéniste à l'extrême...et hypocrite (la clope c'est mauvais pour la santé, ben qu'ils l'interdisent, ah oué mais tintin pour les taxes, alors on continue d'en vendre avec des mentions alakon pour se donner bonne conscience et continuer à toucher le pactole des vilains fumeurs...)
    l'exemple est également valable pour les fumeurs de nutella, de camembert au lait cru ou d'huile d'olive )

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  23. David, bonjour et bienvenu.
    Oui, il y aura toujours des connards. Il y a aussi et surtout des zones fortement accidentogènes moins rentables que d'autres zones, qui ne sont pas protégées, pas contrôlées. Mon propos portait la dessus.

    FCB, oui, cette hypocrisie cynique est insupportable.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  24. Tiens j'avais fait un billet sur le sujet à une époque http://100000v.wordpress.com/2010/09/30/un-bon-point-pour-le-permis/
    avec dedans une phrase assez juste d'un député qui parlait justement de faire la distinction entre le danger public au volant, et le mec qui accidentellement fait une infraction mineure, légère et sans conséquence.

    RépondreSupprimer
  25. Juste pour signaler un article de chez Hashtable, paru il y a quelques semaines sur les radars automatiques.
    Pas tout à fait ton propos, mais disons que ça complète :)
    http://h16free.com/2010/11/11/5524-sarkozy-et-la-collusion-des-radars-routiers

    RépondreSupprimer
  26. Vall, je m'en souviens

    Gael, Hashtable fait d'excellents billets !

    RépondreSupprimer
  27. Je partage totalement ton point de vue !

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. Insulte ou attaque personnelle (sur moi ou autres) non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...